Le ministre de la Justice, garde des Sceaux,  Tayeb Louh a affirmé, mercredi à Alger, que l'adoption à l'unanimité des  deux projets de loi relatifs à l'organisation pénitentiaire et à la  réinsertion sociale des détenus et aux compétences du Conseil d'Etat  "renforcera le processus de réforme de la justice".

 

 Dans une déclaration à la presse à l'issue de la séance d'adoption, M.  Louh a indiqué que "le processus de réforme du secteur de la justice  constitue "l'épine dorsale de la finalisation de l'édification de l'Etat de  droit sur des bases saines conformément aux orientations du président de la  République, Abdelaziz Bouteflika". Pailleurs, et concernant "les allégations d'agression de médecins  résidents en grève à Alger", le ministre a indiqué qu'"aucune plainte n'a  été reçue à ce jour d'après les informations émanant des différents  parquets, notamment le parquet de la Cour d'Alger". S'agissant de l'enquête judicaire relative au décès d'un ressortissant  algérien en Espagne, le ministre de la Justice a fait savoir qu'"une  autopsie sera pratiquée sur la dépouille dont l'arrivée est attendue  aujourd'hui ou demain" ajoutant qu'il s'agit là d'une "procédure  systématique ordonnée par le juge d'instruction chargée de l'affaire" et  que "le même juge est habilité à émettre des commissions rogatoires  conformément aux lois de la République". Il a rappelé, dans ce sens, que le parquet avait ouvert une enquête  judicaire conformément à l'article 588 du code des procédures pénales de  2015", soulignant l'"ouverture de deux autres enquêtes relatives au décès  de deux algériens à Marseille (France)".

APS