Le président de la commission des affaires  étrangères, de la coopération et de la communauté à l'Assemblée populaire  nationale (APN), Abdelhamid Si Afif a mis l'accent mercredi, durant un  entretien avec l'ambassadeur de Grèce à Alger, Mme Nike Ekaterini Koutrakou  sur l'importance de renforcer la coopération bilatérale et de consentir  davantage d'efforts pour la promotion de la concertation et du dialogue  parlementaire au niveau escompté, a indiqué un communiqué de l'APN.

 

Les deux parties ont passé en revue les "relations civilisationnelles et  culturelles ancestrales qui unissent les deux pays, et ont souligné  l'importance de leur consolidation à travers la relance de la coopération  bilatérale et la promotion de la concertation et du dialogue parlementaire  au niveau escompté", a précisé le communiqué. Les deux responsables ont estimé nécessaire de procéder à "l'échange des  délégations et des expériences ainsi qu'à la coordination des positions  entre les deux pays au niveau des différents fora", indique-t-on de même  source. A cette occasion, M. Si Afif a présenté un exposé sur la "composante  pluraliste de l'APN, la mutation démocratique et les réformes politiques  importantes qu'a connues l'Algérie sous la direction du président de la  République, Abdelaziz Bouteflika". Le président de la commission des affaires étrangères a précisé que la  dernière Constitution consensuelle "a renforcé la pratique démocratique et  a accordé davantage de prérogatives au pouvoir législatif ainsi qu'un rôle  prépondérant à l'opposition politique. Elle a consacré en outre une plus  large représentation de la femme au sein des assemblées élues et a renforcé  la présence de l'institution législative dans le domaine diplomatique",  a-t-il ajouté. Pour sa part, l'ambassadrice grecque a exprimé la "disposition de son pays  à soutenir l'Algérie, notamment dans les domaines touristique, économique  et le transport maritime, des domaines dont la Grèce a réalisé un progrès  palpable". M. Si Afif a annoncé l'installation prochaine d'un groupe parlementaire  d'amitié algéro-grecque, exprimant "sa disposition à soutenir toute  initiative visant à consolider la coopération entre les deux instances  parlementaires", conclut le communiqué.

APS