Imprimer
Catégorie : Actualite

Le Général de Corps d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée  nationale populaire (ANP) a procédé, mardi au quatrième et dernier jour de  sa visite en 4e Région militaire à Ouargla, à l’inspection d'unités de la  Région et l’inauguration de quelques structures, indique le ministère de la  Défense nationale dans un communiqué.

 

"Le quatrième et dernier jour de la visite de Monsieur le général de Corps  d’Armée, Ahmed Gaïd Salah, vice-ministre de la Défense nationale, chef  d’état-major de l’Armée nationale populaire en 4e Région militaire à  Ouargla, a été marqué par l’inspection de quelques unités de la Région et  l’inauguration de quelques structures, ainsi que la tenue d’une réunion  avec l’état-major de la Région et les responsables des services de  sécurité", précise la même source. Le général de Corps d’Armée a entamé cette journée à l’entrée du siège du  Commandement de la Région, par "un moment de recueillement, en compagnie du  général-major Cherif Abderrezak, commandant de la 4e Région militaire, sur  l’âme du valeureux Chahid Chihani Bachir, dont le nom est porté par le  siège du Commandement de la Région, où a également été déposée une gerbe de  fleurs devant la stèle de sa mémoire, avant de réciter la Fatiha sur son  âme pure et sur celles de nos vaillants Chouhada", ajoute le MDN. A cette occasion, le général de Corps d’Armée a inauguré un complexe  administratif regroupant les services financiers des directions régionales  de l’administration et des finances, relève le MDN, qui note que ce  complexe "qui a été réalisé dans les délais prévus, assure aux cadres et  aux personnels un cadre de travail adéquat". Le général de Corps d’Armée a tenu, ensuite, une réunion de travail avec  le Commandement, l’état-major de la Région, les Commandants des unités et  les responsables des différents services de sécurité, lors de laquelle il a  suivi un exposé global sur la situation générale de la Région, présenté par  le Commandant de la Région, avant de prononcer une allocution d’orientation  dans laquelle il a rappelé "l’importance vitale que revêt cette Région,  ainsi que le rôle capital joué par ses unités mobilisées le long de la  bande frontalière de la zone de compétence, dans la sécurisation du pays de  tous les dangers et toutes les menaces". "Partant de cette éthique professionnelle irréprochable, qui remonte  jusqu’à notre histoire nationale, il devient incohérent d’évoquer les  qualités et les exploits de l’Armée nationale populaire sans revenir à ses  racines l’Armée de libération nationale, il est pareillement insensé pour  nous d’emprunter la voie du professionnalisme, d’en tracer les limites,  d’en visualiser l’envergure et d’y accrocher les finalités, sans nous  référer à notre capital de valeurs en tant que repère et fondement", a  indiqué le général de Corps d'Armée. "Ce repère, dont l’Armée de libération nationale s’y place comme noyau  central et en tant que pierre angulaire, constitue un modèle à suivre, pour  lequel nous continuerons, avec l’aide d’Allah le Tout-Puissant, et grâce au  soutien et l’appui indéfectibles dont jouie Notre Armée de la part de Son  Excellence, Monsieur le Président de la République, Chef suprême des Forces  armées, ministre de la Défense nationale, je dis nous continuerons à en  suivre le chemin, mettant à profit tout ce que le progrès technologique  puisse nous offrir, arborant les nobles valeurs de Novembre, et s’ouvrant  sur des horizons nouveaux, à la quête davantage de puissance et de  capacités", a-t-il ajouté. Le général de Corps d’Armée a affirmé que "tous les grands pas de  développement parcourus par l’Armée nationale populaire dans les différents  domaines, sont sources de fierté, voire d’honneur, ce sont des étapes  franchies grâce à une persévérance tenace et une ferme résolution, ayant  influencé positivement le progrès continu du professionnalisme des éléments  militaires de toutes les catégories, et le degré de la disponibilité  opérationnelle et de combat atteint, ainsi que la grande compétence dans  l’accomplissement des missions assignées, qui caractérise nos Forces armées  dans toutes leurs composantes". Le MDN rappelle, par ailleurs, que le général de Corps d’Armée avait  poursuivi, dans l’après-midi d’hier lundi, l’inspection de quelques unités  du secteur militaire de Biskra, où il avait examiné à l’entame "le degré  d’exécution du plan de développement de la Base aérienne de Biskra, et  avait visité ses différentes infrastructures, équipements et grands  moyens". "Compte tenu de l’intérêt particulier qu’il accorde au développement et à  la modernisation des capacités de nos Forces aériennes, il avait exhorté  l’ensemble des concernés à accélérer la cadence de l’exécution de tous les  programmes dans les délais impartis, ainsi qu’au strict respect des  impératifs et des exigences d’une préparation au combat réussie et efficace  dans tous ses aspects, ses formes et spécialités, et au bon emploi des  équipements et armements modernes dont disposent aujourd’hui nos Forces  aériennes dans toutes leurs composantes", relève le communiqué. A l’Ecole supérieure des troupes spéciales et dans le cadre du suivi du  programme de préparation au combat, le général de Corps d’Armée avait, par  la suite, supervisé un exercice illustratif exécuté par les élèves de  l’Ecole sous le thème "Un détachement des troupes spéciales lors d’une  incursion et destruction de cibles ennemies".  C'est un exercice qui avait été mené avec "une précision et un  professionnalisme de haut niveau, ce qui confirme toujours la qualité  satisfaisante de la formation dispensée au niveau de cette Ecole qui a pour  objectif d’optimiser en permanence les compétences, les performances et la  disponibilité des éléments des Troupes Spéciales afin de mener leurs  missions de combat de jour comme de nuit et dans toutes les conditions",  indique le MDN.

APS