Le vice-président de la commune de Gué de  Constantine chargé de la jeunesse et des sports, Smida Youcef, a indiqué  dimanche que les structures sportives et de loisirs dans la commune ne  répondent qu'à 6 % des besoins de la population sachant celle-ci ne dispose  que de 8 stades de proximité.

Smida a précisé à l'APS que les 8 stades de proximité répartis dans les cités de la commune ne répondent qu'à 6 % des besoins de la population locale au nombre de 130.000 habitants qui ont besoin de 40 stades  supplémentaires pour pallier le déficit enregistré". En sus de ces 8 stades qui se situent à Semmar, les autres cités attendent  l'exploitation et l'aménagement des superficies vacantes pour construire  des stades de proximité et des aires de jeux et de détente pour les enfants  et les familles. Le même responsable a affirmé que la commune "dispose d'assiettes  foncières suffisantes" pour lui permettre de réaliser des projets de ce  genre. Il s'agit de "21 stades de proximité en attente d'approbation de  leur fichier technique" pour qu'ils soient mis en oeuvre durant l'année en  cours. Une fois lancés, ces projets s'ajoutent aux trois stades de  proximité en cours de réalisation à Djenane Sfari (1) et Ain Malha (2). Le terrain sis à la cité El Hayat abritera durant l'année en cours le  projet de la piscine olympique qui s'étend sur une superficie de 300 m²  pour un montant de 45 milliards de centimes, a souligné M. Smida qui a  ajouté que ce projet sera pris en charge par la direction de la jeunesse et  des sports de la wilaya d'Alger La commune de Gué de Constantine compte "se débarrasser" de son aspect  purement résidentiel "dépourvu" des repères d'une vie civile, d'autant que les projets de proximité  contribueront à améliorer l'aspect esthétique de ces cités une fois  réalisés à l'instar de la bibliothèque publique à la cité Château dont les  travaux ont atteint 57 %. Pour sa part, la vice présidente chargée des affaires sociales et  culturelles, Mme Benchelabi Aicha, a indiqué que l'APC aspirait à "créer un  espace de communication entre la commune et les 500 quartiers à travers  l'installation de comités de quartiers", qualifiant cette mesure de  "solution idoine" pour la relance des projets et l'organisation de la vie  au sein de ces espaces.  Les comités de quartiers créés jusqu'à présent ont bénéficié de facilités  pour obtenir une adresse postale au niveau de la commune, a-t-elle fait  savoir.  La commune de Gué de Constantine connait un "surpeuplement croissant"  suite à l'arrivée des nouveaux habitants des cités AADL à Ain El Melha et  Djnan Sfari, en parallèle les opérations de relogement ont ciblé les  habitants des bidonvilles uniquement, et ce en attendant la programmation  des propriétaires des habitants précaires au niveau de Diar El Khedma.  Par ailleurs, les services de l'APC ont recensé en 2017 près de 2000  familles défavorisées habitant dans des bâtiments ou dans les bidons villes  d'El Wiaam et Smar, des sites enregistrant un taux de chômage élevé et où  vivent 700 personnes handicapés à 100% et 600 autres atteintes de  différents handicapes, en sus d'enfants autistes qui, explique la même  responsable,  "n'ont pas bénéficié jusqu'à présent de classes spéciales au  niveau des écoles primaires Hamraoui 1 et 2, en dépit des récentes  directives de la ministre de l'Education nationale".   Dans le même contexte, Mme Benchelabi a indiqué que les services de l'APC  ont alloué une enveloppe de 9 millions DA pour la réhabilitation de  l'unique centre culturel que compte la Cité El Hayat.

N.A