L'examen de la situation des passages à niveau  dans le transport ferroviaire a fait l'objet d'une réunion qui a regroupé  lundi le ministre des Travaux publics et des transports, Abdelghani  Zaalane, avec les responsables de l'Agence nationale d'étude et de suivi de  la réalisation des investissements ferroviaires (Anesrif) et de la Société  nationale des transports ferroviaires (SNTF), a indiqué mardi ce ministère  dans un communiqué.

 Tenue dans le cadre du suivi des projets ferroviaires et de la  sécurisation de la circulation des trains suite notamment aux nouvelles  acquisitions opérées par la SNTF, cette réunion a été l'occasion de  s'enquérir de l'état d'avancement du programme de suppression des passages  à niveau tant sur la rocade nord que sur celle des Hauts Plateaux et des  autres dessertes. Pour la rocade nord, il a été relevé que sur les 78 passages à niveau  identifiés, 24 points vont déjà être supprimés et remplacés par des  passages supérieurs ou des trémies qui vont être réalisés suite à des  appels d'offres fructueux. Concernant le reste des passages à niveau, il sera procédé à leur  suppression en fonction des priorités qui seront fixées par l'exploitant du  réseau ferré national (SNTF). Dans ce cadre, dix (10) passages à niveau ont déjà été identifiés et  seront également supprimés pour les remplacer par des passages supérieurs  ou des trémies et dont des appels d'offres pour réalisation vont être  lancés prochainement. S'agissant des nouveaux projets ferroviaires déjà réceptionnés ou en cours  de réalisation, cette préoccupation est prise en charge à travers la  réalisation de passages supérieurs ou de trémies. Cette opération devrait permettre non seulement de sécuriser la  circulation et d'éviter les accidents fréquents enregistrés au niveau de  ces passages à niveau mais aussi d'augmenter la vitesse de circulation des  trains et, en conséquence, de réduire considérablement le temps de  parcours.

S.A