Plus de 1.500 projets d'infrastructures  socio-culturelles, pour un montant total de plus de 260 milliards DA, ont  été dégelés en 2017, grâce au recours aux emprunts du Trésor auprès de la Banque d'Algérie, a annoncé hier à Alger, le Premier ministre, Ahmed  Ouyahia, lors d'une conférence de presse consacrée à la présentation du bilan du gouvernement pour l'exercice suscité.

 

Dans le secteur de l'éducation nationale, 1.213 projets ont été dégelés  pour un coût de 118 milliards DA, à savoir 700 écoles et groupes scolaires,  205 collèges, 134 lycées, 116 demi-pensions, 334 cantines scolaires et 252  salles et terrains de sport scolaire, a expliqué M. Ouyahia. Le secteur de la Santé enregistre le dégel de 198 projets d'un montant  total de 50,6 milliards DA, à savoir 5 établissements spécialisés, 10 complexes mère et enfant, 3 centres anti-cancer et 101  polycliniques, ainsi que l'acquisition d'équipements médicaux, a ajouté le  Premier ministre, faisant état du dégel pour le secteur de l'enseignement  supérieur de 54 projets pour 5,5 milliards DAD. De son côté, le secteur des ressources en eau a vu le dégel de 94 projets  totalisant 88,5 milliards DA, à savoir 25 stations d'épuration d'eaux  usées, diverses opérations de réalisation et réhabilitation de réseaux  d'assainissement et diverses opérations de protection des villes contre les  inondations.  D'autre part, M. Ouyahia a évoqué les réalisations enregistrées en 2017. Cet égard, il fait état en matière d'éducation nationale, de la réception  de 55 lycées, 48 collèges, 80 écoles primaires et 80 cantines scolaires,  alors que pour l'enseignement supérieur il est comptabilisé 25.500 places  pédagogiques, 21.616 places d'hébergement et 6 restaurants universitaires. Treize instituts de formations et d'enseignement professionnels et 7  centres de formation professionnelle ont été, en outre, réceptionnés,  tandis que dans le domaine de la jeunesse et sports, le Premier ministre  cite 31 terrains sportifs de proximité, 45 terrains sportifs de et aires de jeux, 14 salles omnisports, 25 piscines et 31 maisons de  jeunes. Pour l'habitat, le document mentionne la livraison de 287.281 logements,  dont 95.159 logements publics locatifs, 49.908 logements promotionnels et  112.308 logements ruraux. 160.257 autres logements ont été mis en chantier  au cours du même exercice. Concernant la santé, 7 nouveaux hôpitaux y compris spécialisés, 20  polycliniques, 3 centres anti-cancer, 1 complexe mère et enfant et salles de soins ont été réceptionnés.  Le secteur de la culture a enregistré, pour sa part, la réception d'un  complexe, 45 bibliothèques, 3 salles de cinéma, 1 conservatoire de musique  et 3 musées. Abordant l'emploi, M. Ouyahia fait état de la création de 563.000 postes.  Dans le détail, il s'agit de 92.300 emplois créés par la Fonction publique,  366.300 placements effectués par les agences d'emplois, 18.000 créés par l'investissement de micro entreprises et 87.000 emplois d'attente  par contrats d'insertion et de travail aidé. Il a également cité 409.000 bénéficiaires des programmes d'insertion  répartis comme suit: 310.000 dans le cadre du dispositif d'activité à  l'insertion (DAIS), 36.000 dans le cadre du programme d'insertion sociale  des jeunes diplômés et 63.000 dans le cadre du programme d'aide l'activité à domicile (ANGEM).

A.A.