Le nombre de commerçants réquisitionnés pour  l'Aïd El Fitr sera de 49.893 au niveau national (contre 35.876 en 2017)  afin d'assurer aux consommateurs un approvisionnement régulier en produits alimentaires et services de large consommation durant cette fête, a indiqué un communiqué du ministère du Commerce. 

 

En application des dispositions de l’article 8 de la loi 13-06 modifiant  et complétant la loi 04-08 relative aux conditions d’exercice des activités  commerciales, les services du ministère du Commerce ont ainsi élaboré un  programme à l’effet d’éviter des perturbations dans l'approvisionnement. Cette permanence concernera 5.376 boulangers, 32.819 commerçants activant  dans l’alimentation générale, fruits et légumes, 11.234 dans des activités  diverses et 445 unités de production (134 laiteries, 275 minoteries et 36  unités de production d’eaux minérales). Le nombre de commerçants réquisitionnés a ainsi été renforcé et revu à la  hausse de l'ordre de 39% par rapport à l’année 2017, et ce, pour pouvoir  assurer aux consommateurs une  disponibilité fluide des produits notamment  de large consommation, précise le communiqué. A cet effet, 2.277 agents de contrôle ont été affectés à travers  l’ensemble du territoire national pour le suivi de la mise en oeuvre de ce programme des permanences. Rappelant l’adhésion habituelle des commerçants en vue d’assurer  l’approvisionnement de la population durant les fêtes nationales religieuses, le ministère du Commerce appelle les commerçants réquisitionnés à contribuer massivement à la réussite de cette opération. L`application de la permanence des commerçants pendant les fêtes légales  nationales et religieuses a commencé en 2012 suite à l`amendement de la loi  04-08 fixant les conditions de l`exercice des activités commerciales, par  l`introduction d`une disposition obligeant les commerçants à assurer une  permanence durant ces fêtes. Cette loi prévoit des sanctions à l`encontre des récalcitrants dont la  fermeture des locaux commerciaux pour une durée d`un (1) mois assortie  d`une amende allant de 30.000 à 200.000 DA contre les contrevenants.

S.A