Excepté les agriculteurs auxquels le délai est fixé pour le 30 septembre, les travailleurs non salariés sont appelés à régulariser leur situation vis-à-vis de la Caisse nationale de sécurité sociale des non-salariés (CASNOS) avant le 30 du mois en cours.

 

S’exprimant, mardi, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, le directeur général de la CASNOS, Achek Youcef Chawki, indique qu’ «au-delà de cette date il y aura des pénalisés prédisant qu’il aura, bien sur, toujours des facilités, mais ce délais est de rigueur»  Pour les facilités, l’invité de la radio, informe que les services de la CASNOS sont ouvert durant ce mois sacré après le F’tour à partir de 21h30. « Après l’Aid El Fitr nous seront ouvert du samedi au jeudi», a t-il ajouté. La culture de la sécurité sociale pour les non-salariés est en train de s’installer, fait remarquer Achek Youcef, qui  indique  que le nombre de cotisants atteint plus de 900 000 pour l’année 2017 et «nous espérant qu’on dépasser un million cent et bien au-delà».Il considère que toute cotisation qui ne rentre pas est une cotisation perdue espérant atteindre, cette année,  82 milliards de dinars et « si on peut faire mieux tant mieux ». «Nous avons doublé le nombre de cotisant, mais ca reste insuffisant», ajoutera-il.Il constate que la majorité, soit plus de 80 %, des adhérants à la CASNOS cotisent à un seuil minimum. « Il est inadmissible de tolérer un nombre aussi important de cotisants qui s’acquittent  à ce seuil », a t-il conclu