Le ministre de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire, Noureddine Bedoui, a annoncé lundi à Alger que plusieurs mesures ont été prises en prévision de la prochaine rentrée sociale.

"Tous les moyens ont été mobilisés pour que la rentrée sociale se déroule dans de bonnes conditions, conformément aux instructions du président de la République, Abdelaziz Bouteflika", a indiqué M. Bedoui à l'occasion d'une rencontre avec des cadres de son ministère qui ont été chargés d'effectuer des inspections à travers les 48 wilayas du pays, notamment dans les écoles et les cantines scolaires. A ce propos, un programme spécial a été mis en place au profit des écoles primaires et des cantines scolaires dans l'ensemble des wilayas du pays. Il s'agit d'une dotation financière de 15 milliards de DA, destinée au fonctionnement des écoles primaires (gardiennage et entretien) avec autorisation d'utiliser 50% de cette somme pour l'acquisition de chauffages et climatiseurs et pour les travaux d'étanchéité. Une enveloppe de 26 milliards de DA a été également dégagée pour le fonctionnement des cantines scolaires, calculée sur la base d'un prix variant entre 45 et 55 DA le repas, de même qu'une autre enveloppe pour financer la transition énergétique afin de doter les écoles pilotes à travers les 48 wilayas du pays en équipements fonctionnant à base d'énergie renouvelable et ce, en prévision de la prochaine rentrée scolaire. Le ministre a annoncé, par la même occasion, l'acquisition de 3.500 minibus sous la forme de gré à gré auprès d'entreprise publiques et privées, dont 600 seront prêts dès la prochaine rentrée scolaire. Le ministre a annoncé, en outre, que 45.000 postes budgétaires ont été accordés pour la gestion des écoles et cantines scolaires, ajoutant que le recrutement concerne les diplômés de la formation et l'enseignement professionnels. Il a été décidé aussi de lever le gel sur 1540 projets de réalisation et de réhabilitation d'écoles primaires et cantines à travers le pays.

Concernant la saison estivale, il a indiqué que "tous les moyens ont été mobilisés pour la quiétude des vacanciers, soulignant qu'"aucun espace ne sera squatté notamment les plages dont l'accès est gratuit". "Les parkings automobiles, gérés par les communes, demeureront payant", a-t-il dit, se félicitant de la réouverture de plus d'une vingtaine de plages qui étaient fermées depuis plusieurs années", a-t-il ajouté. M. Bedoui a décidé, à cet effet, de dépêcher 100 cadres relevant de l'administration centrale au niveau des 48 wilayas du pays en vue de s'enquérir des conditions dans lesquelles se déroule la saison estivale et la préparation de la prochaine rentrée sociale et ce, dans le cadre de la nouvelle approche de gestion qui s'appuie sur l'évaluation continue de toutes les activités du travail de proximité et la coordination permanente entre les services centraux et les collectivités locales.