Le ministère des Affaires étrangères a apporté,  mardi, des précisions sur l’entretien accordé par le chef de la diplomatie  algérienne à l’Agence de presse chinoise Xinhua dans lesquelles il déplore  "des rajouts et des extrapolations induisant en erreur les lecteurs". 

Dans l’interview accordée à Xinhua, le Ministre avait abordé la  coopération bilatérale entre l’Algérie et la Chine, en évoquant les projets  d’infrastructures que des entreprises chinoises s’emploient à réaliser,  dont entre autres, l'intérêt accordé par l'Algérie à la réalisation du Port  d'El Hamdania (120 km Nord-ouest d'Alger). L’Agence chinoise attribue, dans l’entretien publié, des chiffres au  Ministre sur ce projet, alors que le porte-parole du MAE, Abdelaziz Benali  Chérif, affirme qu’il n’avait pas avancé ces statistiques.   Sur ce sujet, M. Messahel a réaffirmé l’intérêt que les hautes autorités  algériennes accordaient au projet du "Port du Centre". Il a, ainsi, insisté sur le caractère stratégique de ce projet  sur les  plans national et international. "Il permettra de faire la jonction entre  les marchés chinois et africains, via la route transsaharienne reliant  Alger à Lagos (Nigeria)", a-t-il affirmé.  "Le projet constituera un pôle pour attirer les investisseurs vers la  zone logistique importante entourant le port et à travers elle vers les  zones de la Méditerranée et de l’Afrique", a-t-il dit. Ainsi, dans la mise au point adressée à Xinhua, dont l’APS détient une  copie, le porte-parole du MAE a précisé que "M. Abdelkader Messahel,  Ministre des Affaires étrangères, a accordé, le 07 juillet 2018, avant son  départ en visite officielle en Chine, une interview à l’Agence de presse  chinoise (Xinhua)".  "Cette interview a été, d’abord, publiée le même jour sous forme de  synthèse, avant d’être publiée, le 9 juillet, sous sa forme intégrale  questions- réponses", a-t-il souligné.  Il a ajouté que "dans sa synthèse du 07 juillet, Xinhua a pris une  certaine liberté, notamment à travers l’inclusion de chiffres, statistiques  et autres affirmations attribués à Monsieur le Ministre, faisant ainsi des  extrapolations qui peuvent induire en erreur les lecteurs".

"Ces rajouts, tout comme ces digressions, n’engagent, donc, que l’Agence  Chine nouvelle", a conclu M. Benali Chérif. L’intégral  de l'interview est reproduit sur les sites de l'APS (arabe et  francais:  www.aps.dz), 

APS