Le décret exécutif fixant les missions,  l’organisation et le fonctionnement de l’Agence de développement de la PME  et de la promotion de l’innovation (ADPIPME) a été publié dans le Journal  officiel no 39.  

Placée sous la tutelle du ministre chargé de la PME, cette agence dispose,  au niveau local, de centres d’appui et de conseil et de pépinières  d’entreprises.  L’Agence assure la mise en oeuvre de la politique de développement des PME,  en matière d’émergence, de croissance et de pérennisation des PME en  coordination avec les secteurs concernés.  A ce titre, elle est chargée d’encourager la densification du tissu des  PME à travers, notamment le développement de la culture entrepreneuriale,  l’accompagnement des porteurs de projets, l’incubation et l’hébergement des  PME en phase de création et l’accompagnement des PME auprès des banques et  établissements financiers.   Elle est également chargée d’appuyer l’innovation, la recherche et le  développement au sein des PME, ainsi que les start-up et mettre en oeuvre  les programmes de modernisation des PME, visant l’amélioration de leur  compétitivité.  Les missions de l’agence consistent, en outre, à appuyer le développement  de la sous-traitance, l’encouragement de l’émergence d’un environnement  favorable à la création et au développement des PME à travers le soutien  aux différents types de réseaux des PME, la promotion de l’expertise et du  conseil au profit des PME et la réalisation d’études économiques.  En matière de facilitations d’accès des PME aux  commandes publiques,  l’agence entreprend les actions de sensibilisation, d'information et  d'assistance auprès des institutions publiques.  Par ailleurs, elle est chargée d’appuyer l’internationalisation des PME à  travers l’aide à l’exportation de leur produit, le transfert technologique  et les partenariats.  Le rôle de l’Agence est aussi d’appuyer les PME en difficultés en raison  d’insuffisances en termes d’organisation, de gestion financière ou de positionnement sur le marché.  Le même texte définit également l'organisation et le fonctionnement de  cette nouvelle agence consacrée aux PME. En outre, ce décret exécutif note que l'Agence nationale de développement  des PME (Andpme), les pépinières d'entreprises créées conformément au  décret de 2003 relatif au statut-type de ces pépinières, ainsi que les  Centres de facilitation des PME sont dissous. En conséquence, c'est l'ADPIPME qui se substitue en droits et obligations  à ces derniers     Par ailleurs, un autre décret exécutif paru au même journal officiel a  apporté des modifications au décret de 2016 fixant les modalités de  fonctionnement du Fonds national d’appui au développement des PME, à  l'investissement et  la promotion de la compétitivité industrielle.

 R.N