PeauxMoutonLe ministère de l'Industrie et des Mines a  annoncé lundi le lancement d'une campagne de collecte des peaux d'ovins, de  bovins et de caprins, issues de l'abattage des sacrifices d'Aïd El Adha,  afin de valoriser la filière cuir.

 

Cette opération, première du genre, consiste à collecter les peaux des  bêtes sacrifiées et à les mettre à la disposition des tanneries pour leur  valorisation et utilisation dans l'industrie du cuir, une filière à fort  potentiel à l'export, indique le ministère dans un communiqué. Le ministère prévoit la collecte de quelque 800.000 peaux sur un total de  plus de 4 millions d'animaux qui doivent être sacrifiés durant  l'Aïd  El-Adha de cette année. Six wilayas pilotes, que sont Alger, Oran, Constantine, Jijel, Sétif et  Batna, ont été choisies pour cette première campagne qui sera étendue vers  le reste des wilayas à partir de l'année prochaine.    Pour assurer le bon déroulement de l'opération, les sites dédiés à  l'abattage des sacrifices et au stockage des peaux seront aménagés dans  chacune de ces wilayas, en plus du reste des abattoirs qui seront mobilisés  durant les deux jours de l'Aïd. Soulignant le caractère d'intérêt national que revêt cette campagne, le  ministère indique qu'une démarche participative a été adoptée à l'effet de  garantir la réussite des activités y afférentes. A ce titre, plusieurs acteurs institutionnels, économiques (publics et  privés) et relevant de la société civile collaborent avec le ministère aux  niveaux central et local, ajoute la même source. Il s'agit notamment des ministères de l'Intérieur, des Collectivités  locales et de l'Aménagement du Territoire, des Affaires Religieuses et des  Wakfs, de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, du  Commerce, de l'Environnement et des Energies Renouvelables, de la  Communication ainsi que celui de la Poste et des Télécommunications, des  Technologies et du Numérique. Il s'agit également des tanneurs représentés par l'Association des  Tanneurs et Mégissiers (ATEMA) et des associations de protection des  consommateurs. Des comités de wilayas, installés par les walis et pilotés par les  directeurs de l'Industrie et des Mines, ont entamé les préparatifs de cette  campagne à travers l'identification des sites de collecte et d'entreposage  des peaux.

L'implication des citoyens s'impose

  

Afin de pouvoir collecter le plus grand nombre de peaux, l'implication des  citoyens est indispensable et constitue même un préalable pour la réussite  de cette opération, souligne le ministère. Ainsi, des campagnes de sensibilisation au niveau local, portant sur une  communication de proximité, l'affichage dans les mairies et mosquées, des  messages SMS et des spots publicitaires dans les télévisions et radios,  seront lancées afin d'atteindre les objectifs escomptés.

 A.A