Imprimer
Catégorie : Actualite

constructionCentralFimer, le géant mondial spécialiste dans la production électrique et d'onduleurs pour systèmes photovoltaïques à grande échelle et des produits de soudure industriels, mènera la construction de centrales photovoltaïques en Algérie.

Un contrat vient d'être signé entre le groupe italien et le groupe public industriel algérien Elec El Djazair. Le groupe italien Fimer va procéder à la construction de systèmes photovoltaïques en Algérie. Le protocole d'accord entre les deux parties « prévoit un programme de collaboration structuré, qui comprend la production et la mise en service de la centrale électrique Inverter pour la mise en œuvre du programme décennal de développement de l'énergie solaire lancé par gouvernement en mars dernier », indique la société italienne dans un communiqué. Ce programme auquel fait allusion le document, s'inscrit dans le cadre du plan national du développement des énergies renouvelables du gouvernement algérien. Selon les sources citées par la presse locale, il prévoit l'installation de 22.000 mégawatts dans les 10 à 12 prochaines années. Sur cette production, 13.500 mégawatts seront d'origine solaire photovoltaïque et une première tranche de 4.000 mégawatts sera lancée dans les prochaines années pour un investissement de 4 à 5 milliards de dollars. Le projet est conduit par le groupe public Elec El Djazair qui regroupe 19 filiales et 5 entreprises en participation minoritaire, dont les spécialités sont la production et la commercialisation de produits électroniques, électro-domestiques, électriques et de télécommunication. Elles sont également dotées d'un large réseau commercial pour couvrir tout le territoire national algérien.

  1. H. B.