Imprimer
Catégorie : Actualite

Les accidents de la route ont causé le décès de  804 personnes et des blessures à 29.916 autres au premier semestre de  l'année en cours, soit une baisse "significative" respectivement de 7,69%  et 7,61% par rapport à la même période de l'année dernière, selon un bilan  des services de la Protection civile rendu public lundi.

 

Les accidents corporels, au nombre de 24.906, enregistrent également une  baisse de 8,82%, indique une analyse comparative des statistiques des  accidents de la route établi par ces services. Selon la même source, le nombre le plus élevé de personnes décédées et  blessées a été enregistré lors de collisions frontales et de renversements  de véhicules, soit plus de 74%, tandis que le nombre de personnes mortes ou  blessées après avoir été heurtées par des véhicules est de 21%.    Le pourcentage de victimes décédées de sexe masculin s'élève à 76%, alors  que les victimes de sexe féminin représente 11%. Les enfants constituent,  quant à eux, 13% des victimes. Quant au type de moyens de transport impliqués dans les accidents de la  route, l'étude montre que les véhicules légers restent en tête avec 74%,  suivis des motos et bicyclettes et des camions avec respectivement 12% et  10,60%. Selon les mêmes statistiques, 43,38% des accidents de la circulation ont  été enregistrés au niveau des routes nationales et la plupart sont survenus  entre 16h00 et 20h00. Le mois de juin a connu le plus grand nombre  d'accidents et le mois de février le nombre le plus bas. Ain Defla demeure la wilaya qui a enregistré le nombre le plus élevé  d'accidents durant les 6 premiers mois de l'année 2018, avec 37 personnes  décédées et 744 autres blessées.

APS