Des dispositifs et des moyens en matière d'approvisionnement en eau potable ont été engagés pour assurer la disponibilité de cette ressource durant l'Aid el Adha, a indiqué dimanche à Alger, le Directeur général de l'Algérienne des eaux (ADE), Smain Amirouche.

Ainsi, neuf (9) millions de mètres cubes d'eau par jour, seront disponibles à travers tout le territoire national durant cette fête religieuse en prévision des pics de la demande en eau potable en cette période exceptionnelle, a expliqué M. Amirouche lors d'une conférence de presse qu'il a animée conjointement avec des responsables de la Société des eaux et de l'assainissement d'Alger (SEAAL). "Les 80 réservoirs d'eau disponibles à l'échelle nationale seront remplis au maximum avec 9 millions de mètres cubes d'eau, dont 5 millions de mètres cubes disposés par l'ADE, ce qui devraient répondre aux besoins des citoyens tout au long des deux jours de l'Aid où le pic de consommation en eau potable atteint son plus haut niveau entre 9h et 14h", a-t-il détaillé. Outre les stations de dessalement d'eau de mer, qui fonctionneront à pleine capacité, l'utilisation de l'eau souterraine et l'eau des barrages, le dispositif prévoit, aussi la mobilisation de 800 camions citernes à travers 44 wilayas, dont une trentaine au niveau de la capitale afin d'alléger la pression sur la demande notamment au niveau des cités à forte densité, selon le premier responsable de l'ADE. M. Amirouche est revenu sur la pression sur la demande de l'eau durant les deux jours de l'Aid, en citant particulièrement l'exemple d'Alger et de Tipaza où plus de 1,2 millions d'eau de mètres cubes d’eau sont produites et injectées quotidiennement dans le réseau de distribution d'eau potable de chacune. "Cette quantité est suffisantes pour alimenter la demande des habitants de ces deux wilayas en périodes ordinaires où la consommation est raisonnable, a-t-il fait constaté, en ajoutant par contre que lors de la période des fortes chaleurs et les fêtes religieuses, des pics de consommation sont enregistrés, atteignant des pointes de consommation exceptionnelles. Pour sa part, le directeur d’exploitation de l’eau à la SEAAL, Slimane Bounouh, a précisé que les camions citernes mobilisés a travers le territoire nationale vont sillonner les rues et les zones urbaines pour décompresser la forte demande qui engendre inévitablement des chutes de débit d'eau dans les robinets notamment chez les habitants des étages supérieurs", a-t-il précisé. "La surconsommation provoque une baisse rapide des niveaux des réservoirs qui ne peut pas être évitée même avec les opérations de remplissage ce qui provoque des perturbations en eau potable, d’où la nécessité d’appui le dispositif de distribution d’eau potable par ce système des citernes", a-t-il précisé. Selon lui, "Tous les moyens humains et matériels sont mobilisés pour cette occasion", en précisant qu'un système de permanence est assuré par 8.000 agents à travers les différents régions du pays pour faire face aux éventuels problèmes. Pour sa part, le directeur centrale de l'alimentation en eau potable à la SEAAL, Omar Bougaroua a indiqué que son entreprise a fait appel à l'entreprise de nettoyage Net-com et de l'Etablissement de développement des espaces verts d'Alger (Edeval), afin de mobiliser leurs agents pour aider au nettoyage des villes et des quartiers de la capitale et minimiser ainsi au maximum l'utilisation des eaux domestiques. Dans ce sens, il a fait savoir que 26 camions hydro-cureuses seront mobilisés à travers le territoire de la wilaya Alger. L'ADE devrait également intervenir au niveau des cités AADL durant les deux jours de l'Aid du fait que les installations et les infrastructures d'eau dans ces cités sont défaillantes .

N.A