TorchageLe Groupe pétro-gazier national, Sonatrach, a  annoncé rejoindre l’initiative "Zero Routine Flaring by 2030", lancée  en 2015 par le Secrétaire Général des Nations Unies et le président du Groupe de la Banque Mondiale et visant à mettre fin au torchage systématique de gaz d’ici 2030. 

 

Ainsi, "Sonatrach a répondu favorablement à l'invitation qui lui a été  adressée, d'adhérer à cette Initiative promue par la Banque Mondiale, en  cohérence avec la réglementation nationale sur le torchage, le plan de  Transformation SH 2030 et avec sa politique HSE, qui consacre la protection  de l'environnement, la lutte contre le changement climatique et  l'exploitation rationnelle des ressources naturelles, comme des composantes  essentielles de sa stratégie de développement", a précisé Sonatrach dans un  communiqué. Elle réitère ainsi, sa détermination à maintenir sa contribution aux  efforts de la communauté internationale, notamment les 27 Gouvernements, 34  compagnies pétrolières et 15 organismes d’aide au développement signataires  de l’Initiative, a continué la même source. En effet, selon la même source, le torchage systématique de gaz, qui a  pour origine des raisons de nature technique ou économique, "n’est viable  ni au plan de la gestion des ressources, ni du point de vue de la  protection de l’environnement".  Chaque année, elle est à l’origine du brulage d’approximativement 140  milliards de mètres cubes de gaz naturel, dans des milliers de champs  pétrolifères à travers le monde, a fait savoir la compagnie.  Cela correspond à l’émission de plus de 300 millions de tonnes de CO2 dans  l’atmosphère, soit l’équivalent des émissions produites par quelque 77  millions de voitures.  Par ailleurs, des objectifs ambitieux en matière d'élimination du torchage  de routine sont également inscrits dans la "Contribution Déterminée au  niveau National" (CDN) de l'Algérie auprès de la Convention Cadre des  Nations Unies sur les Changements climatiques (CCNUC).  Aussi, Sonatrach oeuvre d'ores et déjà à développer les nouveaux champs  pétroliers en intégrant la conservation du gaz associé sans recours au  torchage de routine et à explorer et développer des solutions  économiquement viables pour éliminer le torchage sur les sites existants,  le plus rapidement possible. A noter que l’Activité Exploration & Production a participé au GGFR Awards  par la présentation du projet SRGA 2 de Hassi R’Mel en octobre 2012 à  Londres, ce qui lui a valu un prix d’excellence GGFR décerné par la Banque  Mondiale remis au représentant de Sonatrach présent à cet évènement, a  ajouté la compagnie.

R.N