HadjPlus de deux millions de hadjis se sont  rassemblés dimanche à Minan à la veille du Woukouf Arafa (stationnement sur  le Mont Arafat) lundi, moment fort du Hadj à la Mecque, premier lieu saint  de l'islam en Arabie saoudite.

Les mouvements des pèlerins s'effectuent dans un climat de ferveur sous  une forte chaleur alors que la température excède largement les 40 degrés  Celsius. Les fidèles se sont ainsi rendus dans la vallée proche de Minan, à travers  le lieu dit de Mozdalifa où ils passeront la nuit avant le stationnement  sur le Mont Arafat, moment fort du hadj. Au lever du soleil (lundi), les  fidèles convergeront vers le mont Arafat ou Jabal al-Rahma (mont de la  Miséricorde). L'étape au Mont Arafat est dédiée aux prières et aux invocations. C'est  sur le mont Arafat que le Prophète Mohamed (QSSL) a prononcé son sermon  d'adieu aux musulmans qui l'avaient accompagné pour le pèlerinage à la fin  de sa vie. A la tombée de la nuit, les pèlerins retourneront sur la plaine de  Mouzdalifa pour se préparer le lendemain à la fête de l'Aïd al-Adha et  l'immolation d'un bélier selon les préceptes du Prophète Ibrahim (QSSL). Les fidèles se consacreront ensuite à la lapidation des stèles  représentant "Satan" à Minan. Les rites du Hadj se terminent par l'Aïd al-Adha et le rituel de la  lapidation de "Satan" à l'aide de caillous (braises). Le Hadj est l'un des cinq piliers de l'islam, que tout musulman est censé  accomplir au moins une fois dans sa vie s'il en a les moyens. Le nombre des hadjis cette année a dépassé les deux millions, a indiqué le  ministère de l'Intérieur saoudien, précisant que l'immense majorité venait  de l'étranger.

N.A