Imprimer
Catégorie : Actualite

PetrolepLe prix du panier de référence du brut de  l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) s`est établi  vendredi à 74,02 dollars, contre 73,01 dollars la veille, a indiqué lundi  cette Organisation sur son site web.

 

Introduit en 2005, le panier de référence de l'Opep comprend quinze (15)  types de pétrole: le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola), Djeno  (Congo), Oriente (Ecuador), Zafiro (Guinée Equatoriale), Rabi light  (Gabon), l'Iran Heavy (Iran), Basra Light (Irak), Kuwait Export ( kuwait),  Es-Sider (Libye), Bonny Light (Nigeria), Qatar Marin(Qatar), Arab Light  (Arabie Saoudite), Murban (UAE) et le Mery (Venezuela). Vendredi, le Brent a touché son plus haut niveau en près d'un mois et demi  à 76,42 dollars. "Le pétrole a reçu un coup de fouet du marché des  changes", alors que le dollar reculait, ont  commenté des analystes. Les mesures prises par Washington dans le cadre de la sortie des  Etats-Unis de l'accord sur le nucléaire iranien empêcheront début novembre  les importateurs de pétrole de se fournir auprès de Téhéran. Alors que les acheteurs se préparent à l'entrée en vigueur de ces  sanctions, les exportations iraniennes reculent déjà. "L'Iran est le troisième plus grand producteur de l'Opep (Organisation des  pays exportateurs de pétrole), et sa production pourrait reculer d'entre 1  million et 2,5 millions de barils par jour", selon les spécialistes. Des membres de l'Opep ainsi que des représentants de leurs partenaires,  qui contrôlent leurs extractions depuis début 2017 pour éviter un surplus  de l'offre, se réuniront la dernière semaine de mois. Pour rappel, les 24 pays producteurs Opep et non Opep, ont convenu le 23  juin dernier à Vienne de limiter à 100% leur niveau de respect des  engagements pris dans le cadre de l’accord de baisse de la production  pétrolière des pays Opep-non Opep. Ces pays comptent discuter des évolutions du marché pétrolier suite à  cette décision, le 23 septembre prochain à Alger, dans le cadre de la 10ème  réunion du Comité ministériel conjoint de suivi de l'accord de réduction de  la production pétrolière des pays Opep-non Opep (JMMC).

S.A