Imprimer
Catégorie : Actualite

La ministre de l'Environnement et des Energies  renouvelables, Fatima Zohra Zerouati, a annoncé mardi le lancement, jeudi,  d'une campagne nationale pour le nettoyage de l'environnement à travers  tout le territoire national avec la contribution de plusieurs secteurs et  instances concernées ainsi que des entreprises économiques et des  organisations de la société civile.

 

Cette campagne vise à sensibiliser le citoyen sur l'impératif de préserver  l'environnement et l'espace de vie et de l'impliquer dans des actions de  nettoyage qui ne seront pas "conjoncturelles", a indiqué la ministre lors  d'une rencontre organisée pour annoncer cette initiative écologique en  présence des représentants de plusieurs ministères, à l'image de  l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire,  de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, des Ressources en  Eau, de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville ainsi que de la société  civile. L'existence de la volonté politique, des technologies et l'affectation  d'importantes enveloppes financières pour les investissements s'inscrivant  dans le cadre des stratégies de protection de l'environnement sont des  démarches "dont les objectifs escomptés ne peuvent être réalisés" en  l'absence du sens de civisme, a déclaré Mme Zerouati, déplorant "le manque  de ce sens dans la société". "Le citoyen doit adhérer impérativement et en urgence à la culture de  préservation de l'environnement", a-t-elle estimé. Par ailleurs, et concernant des mécanismes de coercition, Mme Zerouati a  fait état d'une "sérieuse" réflexion sur l'institution d'une peine  applicable par la force de la loi à toute atteinte à l'environnement. Elle  a évoqué, à ce propos, une proposition de sanctions à l'encontre des  pollueurs devant le Conseil de Gouvernement. Soulignant que la priorité du ministère actuellement est d'oeuvrer afin  d'inciter les citoyens à faire preuve de civisme, la ministre a précisé que  la coercition sera un moyen supplémentaire en plus des efforts visant la  préservation de l'environnement. Mme Zerouati a annoncé que son secteur s'attèlera à la préparation de la  prochaine fête de l'Aïd El Adha afin de contenir tous les problèmes  environnementaux induits par l'accumulation des déchets durant cette  occasion, indiquant que ses services envisagent un dispositif "intégré"  pour prendre en charge définitivement le problème des déchets. Outre les collectivités locales et la société civile, les entreprises  économiques activant au niveau local participeront à cette campagne  nationale de nettoyage en assurant tous les moyens nécessaires afin  d'assurer le succès de cette opération, ont indiqué les promoteurs de cette  initiative. Répondant en marge de cette rencontre à une question sur le contrôle des  eaux de sources afin d'éviter la propagation des maladies, Mme Zerouati a  fait état d'une stratégie nationale de contrôle "permanent" des sites de  déversement, et ce à travers les laboratoires et les contrôles de routine  effectués par le ministère. Elle a précisé que les services compétents de son ministère "contrôlent  les déchets chimiques des activités industrielles, ajoutant que le contrôle  bactériologique ne relève pas de son département.

S.A