Le dirigeant de Sonatrach, Abdelmoumen Ould  Kaddour, en visite de travail à Lima, a tenu plusieurs rencontres avec les  responsables du secteur de l’Energie au Pérou, des discussions centrées sur  le développement des relations de partenariat avec les compagnies  pétrolières intervenant dans ce pays d'Amérique Latine, a-t-on appris  auprès du groupe pétrogazier. 

M. Ould Kaddour, dont le groupe ambitionne de renforcer sa présence au Pérou dans le cadre de sa nouvelle stratégie de déploiement à l’international, a entamé cette série de discussions par un entretien avec  Seferino Yesquen Leon, président du conseil d’administration de Perupetro,  l’agence péruvienne en charge de la régulation de l’amont pétrolier. Il a eu aussi des discussions avec le président du conseil  d’administration de Petroperu, James Atkins Lerggios ,et a tenu une réunion  avec le staff de TgP, société péruvienne détenue par un consortium de  multinationales, composé d’Enagas, Sonatrach et du fonds de pensions  canadien CPPIB. A ce titre, le patron de Sonatrach a eu un échange avec Alfredo Ergas le  représentant du Fonds CPPIB au Pérou qui préside le Conseil  d’administration de TgP ainsi qu’avec Claudio de Diego, PDG du groupe  argentin Pluspetrol, partenaire de Sonatrach dans le projet pétro-gazier  Camisea aux côtés de l’américain HuntOil, du sud-coréen SK et du péruvien  Tecpetrol. En marge de cette visite, il a tenu une séance de travail avec le staff de  Sonatrach au Pérou pour faire un point de situation sur les projets  Camisea, et TgP. Après la capitale péruvienne Lima, le patron de Sonatrach se rend jeudi en  Bolivie pour assister au premier Forum international sur le gaz, la  pétrochimie et les combustibles verts. Ould Kaddour participera à un panel sur l’exploration et l’exploitation  des hydrocarbures aux côtés des dirigeants de Gazprom, Alexey Miller, de  Total, Patrick Pouyanné et de Repsol, Antonio Brufau.

APS