Imprimer
Catégorie : Actualite

Le prix du panier de référence du brut  l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), s'est établi  mercredi  à 74,48 dollars, contre 74,75 dollars la veille, a indiqué jeudi  l'organisation pétrolière sur son site web.

Introduit en 2005, le panier de référence des pétroles bruts de l'Opep  comprend le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola),Djeno (Congo),  Oriente (Ecuador), Zafiro (Guinée Equatoriale), Rabi light (Gabon), l'Iran  Heavy (Iran), Basra Light (Irak), Kuwait Export ( kuwait), Es-Sider  (Libye), Bonny Light (Nigeria), Qatar Marin(Qatar), Arab Light (Arabie  Saoudite), Murban (UAE) et le Mery (Venezuela). Les cours pétroliers ont nettement avancé mercredi à Londres et New York,  tirés portés par le recul des stocks américains de brut et de produits  raffinés dévoilé dans un rapport hebdomadaire.. Les cours du Brent et du WTI ont poursuivi leur dynamique haussière  mercredi, clôturant leur 8ème séance de hausse sur les dix dernières et  retrouvant leurs plus hauts niveaux depuis juillet. Le 24 août dernier, les réserves commerciales de brut ont diminué de 2,6  millions de barils, celles d'essence de 1,6 million de barils et ceux  d'autres produits distillés (fioul de chauffage et gazole) de 800.000  barils, selon un rapport hebdomadaire de l'Agence américaine d'information  sur l'Energie (EIA). Les exportations américaines ont, quant à elles, culminé à 1,78 mbj contre  1,15 mbj la semaine précédente, et les importations se sont stabilisées à  7,49 mbj. Les cours ont d'autant plus repris de l'élan mercredi que la veille, la  fédération professionnelle API (American petroleum institute) avait publié  ses propres données, jugées moins fiables que celles du gouvernement  américain. Elle avait fait état d'une légère augmentation des stocks de brut de  38.000 barils. La production américaine de brut s'est de son côté stabilisée au niveau  record de 11 millions de barils par jour. Sur le front géopolitique, le retour des sanctions américaines sur le  pétrole iranien à partir du mois de novembre continuait également  à influencer les prix de l'or noir. L'Opep et ses partenaires, tenus depuis 2017 par un accord de réduction de  leur production pour soutenir les prix du pétrole passés sous la barre de  30 dollars en 2016 devraient s'accorder lors de leur prochaine réunion le  23 septembre à Alger sur un nouveau mécanisme pour surveiller leur  production de brut.

A.A