Le ministre de l'Agriculture, du Développement  rural et de la Pêche, M. Abdelkader Bouazghi, a indiqué samedi à Alger que  la production nationale des céréales réalisée durant la campagne 2017-2018  avait atteint un niveau record de plus de 60 millions de quintaux.

 

"La production céréalière réellement obtenue durant la campagne 2017-2018  a été estimée à 60,5 millions de quintaux, contre 34,7 millions de quintaux  durant la compagne précédente, soit une hausse de 74,4%", a précisé M.  Bouazghi lors d'une rencontre d'évaluation de la saison des  moissons-battage 2017-2018, organisée au siège du ministère.  Selon M. Bouazghi, il s'agit d'une production "record" qui n'a jamais été  réalisée. Cette augmentation de la production, selon lui, est due  essentiellement aux moyens matériels et humains mobilisés. En outre, le ministre de l'Agriculture a indiqué que l'Algérie cessera  d'importer les pois chiche et les lentilles dans les prochaines années, et  ce, vu les efforts déployés par l'Etat à l'effet d'augmenter la production  des légumes secs notamment les lentilles et les pois-chiche, a-t-il  expliqué. Pour appuyer ses propos, M. Bouazghi a rappelé qu'en ce qui concerne les  pois-chiche, la superficie réservée à la culture de ce légume sec est  passée de 19.000 hectares en 2001 à 32.000 hectares en 2018. S'agissant de la production de pois-chiche, elle augmente, quant à elle,  d'année en année, passant de 123.000 quintaux en 2001 à 340.000 quintaux en  2018. Concernant les lentilles, la superficie réservée à la culture de ce  légume sec est passée de 920 hectares en 2001 à plus de 27.000 hectares en  2018.        Pour ce qui est de la production des lentilles, elle est de 300.000  quintaux en 2018 contre 4.580 quintaux en 2001. "Ce résultat est le fruit des efforts consentis par les pouvoirs publics  dans le cadre du Plan national de développement agricole", a expliqué M.  Bouazghi.        

A.A