Imprimer
Catégorie : Actualite

EllleSonatrachLe groupe Sonatrach et la compagnie publique bolivienne, Yacimientos Petroliferos Fiscales (YPF) ont convenu de renforcer leur coopération en vertu d’un mémorandum d’entente signé vendredi à Santa Cruz de la Sierra en Bolivie, a appris l’APS auprès de Sonatrach.

 

Le document, prévoyant l’établissement d’une coopération entre les deux groupes pétroliers en matière d’exploration et d’exploitation des hydrocarbures, a été paraphé par le patron de la Sonatrach, Abdelmoumen Ould kaddour, et le PDG de YPF, Oscar Javier Barriga Arteaga, en marge du premier forum international sur le gaz, la pétrochimie et les combustibles verts qui a clôturé vendredi ses travaux à Santa Cruz. Aux termes de cet accord, les deux compagnies se sont engagées à asseoir un cadre de coopération dans les domaines de la pétrochimie, la commercialisation du gaz et des produits raffinés avec la possibilité de créer des associations à cet effet. Le protocole d’entente prévoit, par ailleurs, un échange d’informations incluant également celles se rapportant aux règles et règlements régissant l’exploration des hydrocarbures, précise-t-on de même source. A cette fin, Sonatrach et YPF se sont mis d’accord pour mettre en place un comité qui sera chargé de coordonner ces actions de coopération. Le premier groupe énergétique africain qui s’est fixé l’ambition de se placer à l’horizon 2030 parmi les cinq grandes compagnies pétrolières nationales au monde, a accéléré ces derniers mois la cadence pour renforcer son redéploiement à l’international. Le groupe présent à l’étranger, notamment en Afrique, a mis le cap cette fois ci sur l’Amérique Latine où il exploite déjà au Pérou un gisement de pétrole et de gaz (Camisea) avec l’américain HuntOil, le sud-coréen SK et le péruvien Tecpetrol. La visite de M. Ould Kaddour au Pérou et en Bolivie s’inscrit dans le cadre de cette nouvelle stratégie d’internationalisation devant permettre au premier groupe énergétique africain, qui a pâti de la chute des cours de brut, de soutenir sa quête de nouveaux marchés et de projets d’investissement à l’international. Le dirigeant de Sonatrach a multiplié durant son déplacement les entretiens avec les responsables du secteur énergétique péruvien ainsi qu’avec les dirigeants des compagnies pétrolières intervenant dans ce pays. Ces discussions ont permis de faire un point de situation sur les projets en exploitation, Camisea et TgP et d’évoquer la possibilité de renforcer la présence de Sonatrach au Pérou. A Santa Cruz de la Sierra, M. Ould Kaddour a rencontré le ministre de l’Energie Bolivien, Lui Alebrto Sanchez Fernandez et le PDG de YPF avec lesquels il a discuté des possibilités de coopération dans l’amont pétrolier en Bolivie, selon les mêmes sources.

 

  1. H. B.