Imprimer
Catégorie : Actualite

Le prix du panier de référence du brut de  l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep), s'est établi  vendredi à 75,74 dollars le baril, contre 75,72 dollars la veille, a  indiqué lundi l'Organisation pétrolière sur son site web.

 

Introduit en 2005, le panier de référence des pétroles bruts de l'Opep  comprend le Sahara Blend (Algérie), Girassol (Angola),Djeno (Congo),  Oriente (Ecuador), Zafiro (Guinée Equatoriale), Rabi light (Gabon), l'Iran  Heavy (Iran), Basra Light (Irak), Kuwait Export ( kuwait), Es-Sider  (Libye), Bonny Light (Nigeria), Qatar Marin(Qatar), Arab Light (Arabie  Saoudite), Murban (UAE) et le Mery (Venezuela). Les cours s'inscrivaient cependant en nette hausse sur la semaine comme  sur le mois.  Lundi, les cours ont culminé à leurs plus hauts en plus d'un mois, à 78,11  dollars sur l'Intercontinental Exchange (ICE) de Londres pour le Brent, et  à 69,88 dollars pour le WTI. "L'offre pourrait être limitée" notamment au Venezuela et en Iran, selon  les prévisions des analystes, soulignant que le marché du pétrole restait  soutenu par la perspective des sanctions américaines sur le pétrole  iranien, qui seront effectives à partir de début novembre et devraient  perturber l'industrie du troisième producteur de l'Organisation des pays  exportateurs de pétrole. L'Opep et ses partenaires, tenus depuis janvier 2017 par un accord de  réduction de leur production pour soutenir les prix du pétrole passés sous  la barre de 30 dollars en 2016 devraient s'accorder lors de leur prochaine  réunion le 23 septembre à Alger sur un nouveau mécanisme pour surveiller  leur production de brut afin de soutenir l'équilibre du marché.