Quatre vingt-six (86) personnes sont décédées par  noyade en mer durant la période du 1 juin au 31 août 2018, dont 48 au  niveau de plages interdites à la baignade, selon un bilan diffusé mercredi  par la Protection civile.

 Trente-huit (38) décès par noyade ont eu lieu dans des plages autorisées à  la baignade, parmi lesquels 13 ont été enregistrés en dehors des horaires  de surveillance, précise-t-on de même source. Le bilan relève également que 48.381 personnes ont été sauvées de la  noyade dont 19.233 ont été traitées sur place au niveau des postes de  secours des plages pour différents type de blessures et 4.207 blessés ont  été évacués vers les structures sanitaires. Quatre (4) personnes heurtées par les engins nautiques ont succombé à  leurs blessures dont une à Mostaganem,  une à Tipaza, une à Alger et une à Tizi Ouzou, ajoute la même source qui  relève que Treize (13) autres  personnes  ont été blessées par ces engins. Plus de 72.000 interventions ont été effectuées durant la  période  considérée, dans le cadre du dispositif de  surveillance des plages mis en place par la Protection civile au niveau des  401 plages autorisées à la baignade. Par ailleurs, environ 105 millions d'estivants ont afflué sur les  plages d'Algérie depuis le début de la saison estivale. La wilaya d'Oran a enregistré la plus grande fréquentation avec 18 millions  d’estivants, suivie de Boumerdes avec14 millions, d'Ain Témouchent avec 12  millions et enfin Mostaganem avec 11 millions d’estivants.

APS