Sept entreprises algériennes opérant dans  l’industrie, l’agroalimentaire et l’électronique ont signé mardi soir à  Washington une série de contrats dans une première démarche visant à placer  leurs produits sur le marché américain.

Le groupe Condor, les moulins de Amor Benamor, Faderco, Moussaoui  Industrie, Safina du groupe Metidji, Inotis et les Grands crus de l’ouest,  ont paraphé des mémorandums d’entente avec l’entreprise New Media Solutions  INC, spécialisée dans les ventes en ligne aux Etats-Unis. Les accords ont été paraphés en marge de la semaine de l’Algérie aux  Etats-Unis en présence du ministre du Commerce, Said Djellab, et du  président du Conseil d’affaires algéro-américain (USABC), Smail Chikhoune. Aux termes de ces accords, New Media Solutions offrira des services de  marketing à ces entreprises pour faire la promotion de leurs produits sur  le marché américain, a indiqué à l’APS M. Chikhoune. L’entreprise dispose d’une plateforme en ligne qui relie les exportateurs  et les fournisseurs internationaux aux distributeurs américains. Il s’agit d’une première démarche à laquelle devrait adhérer d’autres  entreprises algériennes qui souhaitent exporter vers les Etats-Unis, a  expliqué le président d’USABC. Pour mieux faire connaître leurs produits, les sept entreprises ont signé  d’autres accords avec le cabinet d’affaires américain Gabriel J. Christian  & associates, qui vont leur permettre de disposer d’une zone sous-douane à  Baltimore pour stocker leurs marchandises. Dans une seconde étape, le cabinet d’affaires s’engage à créer un entrepôt  de stockage, dénommé "La Maison Algérie", ainsi qu’un showroom et à exposer  les produits algériens dans des salons spécialisés, a ajouté M. Chikhoune. Le président du groupe Condor, Abderrahmane Benhamadi, venu prospecter de  nouveaux débouchés aux Etats-Unis, s’est dit satisfait de la dynamique  enclenchée par la semaine de l’Algérie à Washington. L’exposition organisée à l’occasion de ces journées a permis au leader  algérien de l’électroménager de tester la réaction et l’acceptation par les  consommateurs américains des produits algériens, a déclaré le patron de  Condor à l’APS en marge de cette signature. Pour autant, il a estimé qu’il y avait des efforts à mener en matière  d’adaptation aux spécificités techniques du marché américain, en  particulier les normes de voltage, et aussi de sélection des produits à  commercialiser. M. Benhamadi affiche déjà un optimisme quant aux capacités de son groupe  de se déployer sur ce marché très concurrentiel. Condor misera surtout sur  le prix compétitif de ses produits qui répondent aux normes  internationales. "Aux Etats-Unis, nous avons un potentiel d’opportunités dans le segment  climatisation, dominé par un seul opérateur japonais", a indiqué M.  Benhamadi dont le groupe est présent en France et dans plusieurs pays  africains. Pour les besoins de cette prospection commerciale, le groupe algérien  prévoit pour l’année prochaine de renforcer sa participation aux salons  spécialisés organisés aux Etats-Unis. "Il faut juste affiner un plan et avoir des objectifs", a-t-il  précisé.

S.A