Imprimer
Catégorie : Actualite

 Le Parti des travailleurs (PT) a réitéré son soutien aux recommandations de la conférence nationale sur l'école, indique hier un communiqué du parti rendu public à l'issue de la session hebdomadaire du secrétariat de son bureau politique. 

"Le PT réitère son soutien aux recommandations de la conférence sur l'école car porteuses de progrès et traduisant une recherche sincère des solutions aux nombreux problèmes". Le parti rappelle que "si chacun est libre de ses opinions politiques, c'est d'abord aux pédagogues, linguistes, académiciens et autres acteurs du système d'enseignement qu'incombe la responsabilité d'apporter les améliorations nécessaires aux système scolaire malade de l'instrumentalisation politique et idéologique qui a massacré plusieurs générations".  Sur le plan économique, le PT qui, exprime ses craintes sur un "bradage du patrimoine public", précise qu'il "ne s'agit pas, pour lui, de cautionner les insuffisances et lacunes des services publics de santé, transport ou autres, dont les responsabilités incombent au premier lieux aux hauts responsables  de l'Etat qui dirigent les secteurs concernés". Le parti estime que "l'orientation socioéconomique qui se met en place remet en cause les LFC (Loi de finances complémentaire) de 2009 et 2010 qui avaient stoppé la désertification industrielle et agricole par l'arrêt de la privatisation des EPE et le garrottage du pillage étranger". Par ailleurs, le PT plaide pour une "abrogation" au lieu d'une "redéfinition" de l'article 87 bis, qui réduirait, soutient-il, "les augmentations salariales à des miettes". La session hebdomadaire du secrétariat du bureau politique du parti a été l'occasion de faire une évaluation de l'état de la préparation politique et matérielle de l'université d'été de cette formation politique qui se tiendra du 21 au 24 août courant à Alger, conclut le communiqué. APS