Imprimer
Catégorie : Actualite

Les dix nouvelles wilayas déléguées du sud du pays, créées en mai dernier, seront dotées de services de transport urbain et suburbain, a indiqué, hier, à l'APS le ministre des Transports, Boudjemaa Talai.

"Vu la grande distances entre ces circonscriptions et les chefs lieux de leurs wilayas respectives, ainsi que la situation des routes et les conditions climatiques particulières, il a été décidé de créer des antennes locales de sociétés de transport urbain", fait savoir le ministre. En outre, les services de transport urbain et suburbain au niveau de ces nouvelles circonscriptions administratives seront assurés par des bus équipés et adaptés à la situation des routes et aux conditions climatiques particulières du sud. Dans ce sens, la Société nationale de véhicules industriels (SNVI) prendra en charge la fourniture de ces bus, selon le ministre. C'est la circonscription administrative de Bordj Badji Mokhtar, située à 800 kms du chef lieu de la wilaya d'Adrar, qui sera la première à réceptionner ces nouveaux moyens de transport climatisés et disposant d'une plus grande puissance motrice. A rappeler que la création de ces dix circonscriptions administratives du sud a fait l'objet d'un décret adopté, en mai dernier, par un Conseil des ministres, présidé par le Président de la République, Abdelaziz Bouteflika. Il s'agit des circonscriptions de Timimoun et Bordj Badji Mokhtar (wilaya d'Adrar), Ouled Djellal (Biskra), Béni Abbas (Bechar), In Salah et In Guezzam (Tamanrasset), Touggourt (Ouargla), Djanet (Illizi), El Meghaier (El Oued), et El Menia (Ghardaïa). Le métro aérien d'Alger n'est qu'une idée de projet Par ailleurs, le ministre a indiqué que le projet d'un métro aérien dans la ville d'Alger "n'est qu'une idée de projet" pour l'instant. "Le métro aérien d'Alger n'est qu'une idée de projet. Il y a d'autres priorités pour le moment", relève M. Talai. Toutefois, tous les projets d'extension du métro d'Alger déjà lancés sont maintenus et renforcés pour être livrés dans les délais fixés, poursuit le ministre. La proposition de réalisation d'un métro aérien a été faite il y a une année à l'ancien ministre des Transports Amar Ghoul par les cadres de Cosider, rappelle-t-on. D'autre part, la première extension du métro d'Alger reliant Hai El Badr à El Harrach, d'une longueur de 4 km a été mise en service en juillet dernier cumulant ainsi une linaire de 13,5 km. De même, d'autres habitants de la capitale devraient bénéficier des avantages de mobilité rapide et moderne offerts par le métro. Ce sera le cas, dès l’entrée en exploitation, de l’extension Haï El Badr-Aïn Naadja longue de 3,6 km qui desservira les communes de Bachdjarrah et Gué de Constantine et qui a une connexion avec la gare ferroviaire d’Aïn Naadja. La troisième extension de cette première ligne est celle reliant la  Grande-Poste à la Basse Casbah sur 1,7 km qui devrait être opérationnelle l'année prochaine. APS