L’Algérienne des Eaux (ADE) et l’Office National  de l’Assainissement (ONA) "ont obtenu l’accord du Gouvernement pour la  reconduction du contrat de gestion déléguée des services publics de l’eau et de l’assainissement des wilayas d’Alger et de Tipasa avec le groupe international Suez", ont indiqué l'ADE et l'ONA dans un communiqué conjoint.

Signé pour une durée de trois (3) ans, ce contrat porte sur la performance  des services de l’eau et de l’assainissement d’Alger et de Tipaza et  l'accompagnement des deux opérateurs nationaux (ADE et ONA) dans l’acquisition de savoir-faire métier. Le contrat stipule également la mise en place d’une Ecole nationale de  gestion de l’eau et de l’assainissement, fait savoir la même source. L’ADE et l’ONA "renouvellent ainsi leur confiance à Suez pour le  management de la Société de l’eau et de l’assainissement d’Alger (SEAAL),  société de droit algérien et propriété exclusive de l’ADE et de l’ONA",  précise le communiqué. Le nouvel accord "vise à poursuivre les avancées déjà réalisées dans capitale".  Il fixe de nouveaux objectifs sur l’amélioration de l’efficacité des  réseaux, la performance des installations et la satisfaction des clients,  tant à Alger qu’à Tipasa.  Il a également pour objet le maintien du transfert de savoir-faire métier  et managérial à SEAAL, ajoute le communiqué. Afin d’atteindre les nouveaux objectifs, Suez déploiera ses Aquadvanced TM sur les réseaux d’eau potable, les réseaux d’assainissement  et les champs de forage.  Grâce à l’installation de capteurs (débit, pression) placés sur les  réseaux et les forages et alimentant des outils modernes d’aide à la  décision, ces solutions permettront d’assurer une gestion dynamique et une  priorisation des actions en temps réel, souligne le communiqué. Suez accompagnera également les opérateurs nationaux, l'ADE pour l’eau  potable et l'ONA pour l’assainissement, dans l’amélioration de performance technique par la réalisation du diagnostic de la maturité des métiers, l’élaboration de plans d’actions stratégiques et la mise en place  d’un appui technique spécifique. Elle les accompagnera aussi pour la mise en place de l’Ecole nationale de  gestion de l’eau et de l’assainissement et l’élaboration de plans de  formation qualifiants.

S.A