Imprimer
Catégorie : Actualite

La contribution de l'Algérie en faveur du Mali "n'a jamais fait défaut", a indiqué à Alger l'Amenokal des Ifoghas, Mohamed Agh Intala, soulignant que les autorités algériennes ont toujours accompagné le Mali pour la résolution de sa crise. 

"La contribution de l'Algérie n'a jamais fait défaut et elle a toujours accompagné le mali dans la résolution de ses problèmes", a déclaré Agh Intala au terme de son entretien avec le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Abdelhamid Senouci Bereksi.  Il a, à cette occasion, salué le rôle de l'Algérie et du président Bouteflika dans la résolution de la crise malienne, couronnée par la signature, par toutes les parties maliennes, de l'accord de paix et de la réconciliation au Mali, le 20 juin dernier à Bamako, issu du processus d'Alger. "Nous saluons l'Algérie, chef de file de la médiation pour son rôle et ses efforts pour aider le Mali à travers notamment la signature de l'Accord de paix qui a mis fin aux confrontations entre les parties maliennes". L'Amenokal des Ifoghas a, par ailleurs, indiqué que sa visite constituait une opportunité pour rappeler les relations historiques liant l'Algérie et le Mali, rappelant également les liens fraternels et d'amitié qu'entretenaient son défunt père avec le président Bouteflika depuis la guerre de libération nationale.   L'Amenokal des Ifoghas réserve à l'Algérie sa première sortie à l'étranger   Le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, Abdelhamid Senouci Bereksi, a reçu, à Alger, l'Amenokal des Ifoghas, Mohamed Agh Intalla qui a réservé à l'Algérie sa première sortie à l'étranger en qualité d'Amenokal. M. Mohamed Agh Intalla a succédé à son père l'Amenokal Intalla Agh Attaher, décédé en décembre 2014. Dans une déclaration à la presse au terme de l'audience, tenue au siège du ministère, l'Amenokal Agh Intalla a remercié l'Algérie pour son "soutien" au peuple malien, rappelant les relations "historiques" entre son défunt père et le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, connu sous le nom de "Abdelkader el-Mali" du temps de la guerre de libération nationale. Il a, dans ce contexte, évoqué, avec beaucoup d'émotion, "le périple de douze jours effectué, à dos de chameaux, par son défunt père et Abdelkader el-Mali dans la région de Kidal (nord du Mali), destiné à consolider les soutiens à la guerre de libération nationale". Mohamed Agh Intalla a indiqué que "des habitations avaient été réalisées durant cette période au nord du Mali avec la contribution de l'actuel président de la République" et émis le souhait qu'elles "soient conservées en tant qu'espace dédié à la mémoire des relations profondes de fraternité et de solidarité entre les peuples algérien et malien". APS