Les praticiens médicaux spécialistes de santé  publique vont bénéficier d'une prime de service civile en vertu d'un décret  exécutif portant institution de cette prime, publié dans le dernier Journal  officiel.

Ainsi, le décret exécutif 18-257 du 11 octobre 2018 a pour objet  d’instituer une prime mensuelle d’accomplissement du service civil au  profit des praticiens médicaux spécialistes de santé publique, assujettis  au service civil. Cette prime vise à "renforcer la couverture sanitaire spécialisée de la  population et améliorer la qualité et l’efficacité des activités de soins,  assurées par les établissements publics de santé, notamment dans les  wilayas du Sud et des Hauts-Plateaux". Le montant mensuel de la prime de service civil est fixé, selon la zone  d’exercice, entre 20.000 et 60.000 dinars, précise le décret qui souligne  que la prime de service civil n’est pas intégrée dans le salaire du  bénéficiaire, mais elle est, toutefois, soumise à l’impôt. Cette prime, qui est servie uniquement pendant la durée d’accomplissement  du service civil, est attribuée à compter de la date d’installation de  l’assujetti au service civil. Un autre décret exécutif (18-256) fixant les modalités d’accomplissement  du service civil pour les praticiens médicaux a été également publié dans  le même Journal officiel. Il est ainsi énoncé que les dispositions du présent décret s’appliquent  aux praticiens médicaux spécialistes de santé publique, assujettis au  service civil, affectés à compter du 1er septembre 2018. La modulation de la durée du service civil pour les praticiens  spécialistes de santé publique dans les établissements hospitaliers a été  fixée suivant quatre zones. La durée du service civile de la zone 1 qui englobe les wilayas du Sud,  est fixée à une année, alors que dans les zones 2 et 3 qui concernent les  wilayas du Nord et des Hauts-plateaux, la durée du service est fixée  respectivement à deux et trois ans. Quant à la zone 4 qui touche les  wilayas d'Alger et Oran, la durée est de 4 ans.