Le ministre des Affaires étrangères Abdelkader  Messahel s’est entretenu, à Genève, où il prend part à la table ronde sur  le Sahara occidental, avec le président du Forum économique mondial, Borge  Brende. 

 

Au cours des entretiens qui les ont réunis, les deux parties se sont  félicitées de la qualité des relations entretenues entre l’Algérie et le  Forum économique mondial et de la volonté réitérée de donner une plus  grande portée et une dimension stratégique à la coopération bilatérale.  A cet égard, les deux responsables ont rappelé la participation du  président de la République Abdelaziz Bouteflika au Forum de Davos en  janvier 2001, à la veille du lancement avec les Présidents sud-africain  Thabo Mbeki et Nigérian Olusegun Obasanjo, de l’initiative du Nouveau  Partenariat pour le Développement l’Afrique (NEPAD).  Les deux parties ont, par ailleurs, examiné les voies et moyens à même de  poursuivre le renforcement des relations entre  l’Algérie et le Forum économique mondial et d’explorer de nouveaux  domaines de coopération. L’entretien a également porté sur des questions régionales et  internationales d’actualité, notamment la situation en Libye et dans la  zone sahélo-saharienne.  A cette occasion, le ministre des Affaires étrangères a réitéré la  position de l’Algérie en appui aux efforts des Nations Unies en vue de  parvenir à une solution politique basée sur le dialogue et la  réconciliation.  Il a également mis en exergue l’importance d’une plus grande appropriation  du processus politique par les Libyens eux-mêmes, du rejet des  interférences étrangères et du soutien de la communauté internationale aux  efforts des Nations Unies. La situation dans le monde arabe a également fait l’objet d’échanges entre  le ministre et le Président du Forum économique mondial.  Les deux parties ont également abordé les menaces liées au terrorisme et  au crime organisé ainsi que les questions de déradicalisation et de lutte  contre l’extrémisme violent.

APS