Un projet de loi portant sur les crimes financières est présenté mardi devant l’Assemblée populaire nationale (APN), par le ministre de la Justice garde des sceaux, Tayeb Louh, annonce-t-on.

Ce texte, complémentaire à la loi de 2006, a pour objectif de conforter et enrichir les missions de l’organe national de prévention et de lutte contre la corruption et la mise en place d’une police judiciaire spécialisée en la matière, relève Chakib Benzaoui de la radio Chaine 3 dudit texte de loi. Il s’agit, selon le procureur général Abdelkrim Djadi, d’un cadre juridique spécialisé de pointe qui aide les magistrats spécialistes à la veille dans les affaires financières tels le blanchiment des capitaux, la corruption et les infractions en relation.   Il est stipulé également une protection garantie des dénonciateurs de faits avérés de corruption. Plus de détails dans le rapport de Chakib Benzoui.