L’Office National de l’Assainissement (ONA) participe à la quinzième édition du Salon International des Equipements, de Technologies et des Services de l’Eau et de l’Environnement " SIEE- Pollutec ", qui se tient du 11 au 14 février 2017 à la Société Algérienne des Foires et Exportations "SAFEX", Pins Maritimes, Alger.

Pour cette édition, l’ONA sera présent au sein de la surface d’exposition dédiée au Ministère des Ressources en Eau regroupant l’ensemble des organismes sous tutelle. Aussi, les représentants de l’ONA saisiront cette opportunité afin de mettre en avant ses différentes missions dans le domaine de l’assainissement et du traitement des eaux usées ainsi que l’évolution de la prise en charge du service public de l’assainissement. Actuellement, l’ONA assure la gestion des infrastructures de l’assainissement sur le territoire de 44 wilayas et trois (03) wilayas déléguées d’Ouled Djellal (Biskra), El Meghaier (El Oued) et d’El Ménéa (Ghardaïa), à savoir : plus de 52 800 Km de réseaux d’assainissement, pour 1 141 communes, correspondant à environ 80 % du linéaire national,  480 stations de relevage et de drainage, 152 stations d’épuration, d’une capacité globale de l’ordre de 10 Millions Eq.habpour un débit nominal moyen de plus 1 567 036 m3/j, assurant un taux moyen d’épuration de 43 % . L’ONA gère également 73 stations à traitement intensif (boues activées), 76 stations à traitement extensif, (par lagunage aéré ou naturel) et 03 stations d'épuration à filtres plantés. Les visiteurs de notre stand pourront connaître les spécificités de la mise en place de la télégestion d’une station d’épuration avec une solution 100% algérienne. Une démonstration sera faite à ce sujet. L’Office compte aussi faire la promotion de son propre produit, à savoir, le lancement du projet de la fabrication locale et la commercialisation de stations monoblocs dont les études de faisabilité sont achevées. Ce projet consiste en la réalisation d’une station d’épuration monobloc et modulaire d’une capacité unitaire de traitement de 150 équivalents habitants destinée au traitement des eaux usées des petites agglomérations, des bases de vie, des casernes militaires, et des complexes touristiques et hôteliers. La capacité unitaire peut être augmentée à 350 équivalents habitants avec la possibilité d’installation côte à côte de plusieurs modules pour assurer la capacité de traitement demandée. Par ailleurs, un riche programme de conférence est prévue dont une communication portant sur la « Valorisation des Boues et opportunités économiques » par Mme KhechbaRafika, chef de Département réutilisation des produits de l’assainissement - ONA est prévue pour l’après-midi du 12 février.

A.M.