L'Agence nationale des déchets (AND) lance un concours Youtube contre le gaspillage alimentaire à l'intention des associations caritatives qui préparent des repas collectifs "Iftare" (rupture du jeûne), durant le mois de Ramadhan, a annoncé jeudi à Alger son directeur général, Karim Ouamane.

"La lutte contre le gaspillage, l'utilisation rationnelle des denrées alimentaires et leur recyclage sont le thème de ce concours", a expliqué M. Ouamane, à l'occasion de la cérémonie de récompense des lauréats du concours  vidéo sur l'environnement, lancé par l'AND à l'intention des youtubeurs le 5 juin 2018, sous le thème "Combattre la pollution plastique".Selon ce responsable, l'objectif c'est d'encourager les youtubeurs à traiter des thèmes sur l'environnement et la gestion des déchets en particulier. Cela permet de sensibiliser le grand public sur les problèmes écologiques,  notamment les jeunes qui sont de grands utilisateurs des nouvelles technologies. Les  vainqueurs, primés aujourd'hui, ont été sélectionnés en janvier dernier parmi 26 candidats en lice provenant de différentes régions du pays, a expliqué la directrice de la communication et du marketing de l'AND, Kahina Benhaddadi. Le jury composé d’experts du domaine de l’environnement et de l’audiovisuel a attribué le premier prix à Noureddine Aoun de Tébessa pour son spot qui résume l'usage des sachets en plastique au quotidien par les ménages algériens, en rappelant le chiffre ahurissant de 5,5 milliards de sachets plastique utilisés par an au niveau national. Le spot insinue à la fin le retour au couffin d'antan comme alternative. "Nos grands parents utilisaient le panier écologique depuis toujours sans le savoir. C'est un produits biodégradable qui n'a aucune incidence sur l'environnement", a-t-il soutenu lors de cette cérémonie. Les deux lauréats Meriem Bouda d’Alger et Redouane Bouzid de Bejaia, ont réalisé chacun une vidéo sur l'impact désastreux de l'utilisation du plastique sur les mers, les océans et les eaux, en suggérant de minimiser au maximum l'utilisation du plastique et d'opter  pour les reproduits écologiques et réutilisables. Les vidéos mettent également l'accent sur l'impératif du tri sélectifs des déchets qui devrait se faire au préalable au niveau des ménages. Les vidéos ont été retenues selon le respect du règlement du concours, leur pertinence, la qualité du message et des informations fournies, a souligné Mme Benhaddadi. Des caméras professionnelles ont été offertes aux lauréats "leur permettant de perfectionner davantage leur travail", a encore affirmé cette responsable, exprimant son souhait de voir ses spots sur des chaines audiovisuelles.

S.A