Condor Group, leader algérien des produits électroniques et technologiques a reçu une délégation d’hommes d’affaires américains qui est en visite en Algérie dans le cadre d’une mission d’affaires et de prospection d’opportunités du marché algérien.

 

Plusieurs responsables du secteur des Ressources en eau ont appelé les citoyens, mercredi à Alger, à mettre fin aux constructions illicites et anarchiques, lesquelles amplifient grandement les risques d'inondation ainsi que d'apparition et de prolifération des Maladies à transmission hydrique (MTH).

 

OPPO a annoncé cette semaine son entrée sur trois nouveaux marchés avec des lancements consécutifs au Royaume-Uni, en Turquie et en Pologne, démontrant ainsi son engagement continu à offrir aux utilisateurs de la région EMOA une technologie de pointe et des expériences de smartphone innovantes.

Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya a affirmé, jeudi, que la levée du gel des projets de développements programmés dans plusieurs wilayas était tributaire de l'amélioration de la situation financière du pays.

Le Secrétaire général de l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd a affirmé, mercredi à Alger, que les acquis des travailleurs étaient le fruit du "dialogue et de concertation", appelant les travailleurs à sauvegarder ces réalisations en conservant notamment la stabilité sociale et la paix que connait le pays.

La production d'électricité par les particuliers à partir des énergies renouvelables est-elle possible en Algérie? C'est la question abordée, jeudi matin, par l'émission L'Invité de la rédaction de la Chaine 3 de la Radio Algérienne, qui a reçu Messaoud Khelif, chercheur au centre de développement des énergies renouvelables (CDER).

 

L'Algérie est un "modèle" qui pourrait inspirer d'autres pays africains en matière de politique sanitaire, a affirmé jeudi à Alger la directrice régionale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS) pour l'Afrique, Matshidiso Moeti.

 

Le groupe Condor annonce sa participation en tant que sponsor Gold des Algeria Web Awards 2019, la compétition nationale qui récompense les meilleurs projets et talents du web algérien.

 

Le groupe d'amitié parlementaire Algérie-Soudan a été installé à l'Assemblée populaire nationale (APN), sous la supervision du président de la Commission des affaires extérieures et de la Communauté à l'étranger, Abdelhamid Si Afif et en présence de l'ambassadeur soudanais à Alger, Elabeid Mohamed Elabeid et d'un représentant du ministère des Affaires étrangères (MAE), a indiqué, jeudi, un communiqué de l'APN.

L'Opep a encore fortement réduit sa production en janvier, avec un effort marqué de l'Arabie saoudite, conformément à ses engagements pour soutenir les cours, tandis que celle du Venezuela n'en finit plus de ralentir.

La demande en eau potable et industrielle pourrait atteindre à l'horizon 2030 5.310 millions de m3 par an selon un scénario tendanciel et 3.705 millions de m3 par an selon un scénario volontariste, a indiqué lundi à Alger la cheffe de projet Plan national de l'eau 2035 (PNL) au niveau du ministère des ressources en eau, Kadi Telmat.

Les aliments contaminés (bactéries, virus, parasites ou substances chimiques nocives), problème sanitaire et socio-économique majeur qui provoque chaque année la mort de 420.000 personnes à travers le monde, sont au coeur d'une conférence internationale inédite qui s'est ouverte mardi à Addis Abeba.

Le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, représentant du président de la République, Abdelaziz Bouteflika aux travaux du 32ème sommet de l'Union africaine (UA) à Addis-Abeba, a présenté lundi le rapport du chef de l'Etat en sa qualité de leader sur les questions de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent en Afrique.

Le récurent problème de pénurie de soins serait-il sur le point d’être dénoué ? La Feuille de route élaborée, la semaine dernière, par les intervenants de la chaine du médicament, dont certains aspects ont commencé à être pris en compte par le ministère de la Santé, donne à penser que ce dossier est sur le point d’être solutionné. 

 Pour ce qui concerne, en particulier, les ruptures « chroniques » de médicaments fabriqués à l’étrangers, le président du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens les lie à la signature, parfois tardive, des programmes d’importation, mais également à la  limitation de leur quota. . S’exprimant, mardi, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, M. Lotfi Benbahmed précise que parmi les propositions contenues dans la Feuille de route figure celle de pouvoir reformuler, quantitativement, les programmes d’importation et, le cas échéant, de les modifier en fonction des besoins, un mécanisme dont il note qu’il a reçu  l’aval du ministère de la Santé, mais dit attendre « de le vérifier dans les faits ».   Au-delà de la réglementation restant à mettre en place pour organiser l’ensemble de ces décisions, l’intervenant insiste pour que soient désormais constitués des stocks stratégiques de traitements, couvrant une période de 90 jours, à reconstituer continuellement « pour pallier aux ruptures ». Pour une efficacité maximum de cet ensemble de mesures, il considère, par ailleurs, indispensable de développer, au niveau du ministère de la Santé, un système d’information permettant, indique-t-il, de localiser l’imminence d’une rupture des médicaments nécessaires au traitement de toutes les pathologies. Le président du Conseil de l’Ordre des pharmaciens déclare attendre des pouvoirs publics qu’ils incluent dans la Loi sanitaire, un dispositif de lutte contre les ruptures de soins, dont il rappelle, qu’outre leurs conséquences sanitaires sur les patients, provoquent également l’anxiété de leurs proches, contraints de revenir demander un autre traitement à leur médecin, ou bien de visiter plusieurs officines pour tenter de trouver celui prescrit.    

Le groupe Sonatrach et l’entreprise indienne Larsen & Toubro Hydrocarbon Engineering Limited India (LTHE) ont signé lundi à Alger un contrat pour le développement des champs gaziers du sud-ouest algérien.

Ce contrat en EPC (Engineering, Procurement and Construction/ Ingénierie, Approvisionnement et Construction) de développement des champs gaziers de Hassi Ba Hamou et Reg Mouaded, Hassi Tidjerane et Hassi Tidjerane ouest, Tinerkouk et Tinerkouk ouest, a été signé par le directeur central Engineering & Project Management (EPM) auprès de Sonatrach, Faiz Zane, pour la partie algérienne et le P-dg de LTHE, Subramanian Sarma, pour la partie indienne, en présence du P-dg du groupe Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour. Ce projet de développement des champs gaziers du Sud-Ouest consiste à la réalisation de trois (3) nouvelles installations de traitement et de compression du gaz, afin d’assurer une production  journalière de gaz de vente d’environ 11 millions de mètres cubes par jour (m3/ jour), a expliqué M. Zane. Pour ce qui est du montant contractuel, il est estimé à 122 milliards de dinars, avec une livraison définitive prévue pour juin 2024, a précisé M. Zane. La production issue de ces futures installations sera injectée dans le futur pipeline GR7 du réseau TRC, a-t-il ajouté. Abordant la stratégie de réalisation de ces installations, le chef de projet, Messaoud Abdelhakim a indiqué qu’il s’agissait de maximiser le concept de Modularisation en utilisant des modules standardisés (des équipements transportables) pour permettre la mobilité pour le transfert des modules dans le futur, vers d’autres sites, la réduction autant que possible de la durée des travaux de construction sur site et la standardisation entre les trois sites à l’effet de réduire le temps et le coût de l’engineering, faciliter la maintenance et augmenter l’interchangeabilité des pièces de rechange durant la phase exploitation. Evoquant l’étendue des prestations et fournitures du contrat EPC,  M. Messaoud a expliqué qu’elle comprenait notamment les études d’engineering de détail, l’approvisionnement et la livraison de la fourniture, la construction et le montage sur site. L’étendue comprendra également les essais et mise en service, la spécialisation du personnel du maître de l’ouvrage et l’assistance à l’exploitation. Selon le Chef de projet, les installations à réaliser pour les unités de traitement sont des modules d’une capacité chacune de deux (2) millions de m3/jour. Le nombre de modules est de 3,2 et 2 respectivement pour les CPF de Hassi Ba Hamou, Hassi Tidjerane et Tinerkouk. Ces installations comprennent, entre autres une unité de réception du gaz brut, une unité de séparation d’entrée et une unité de compression  du gaz d’entrée. Elles comprennent également une unité de démercurisation du gaz et une unité de déshydratation du gaz et régénération du glycol. Pour rappel, ces champs se situent dans le Sud-ouest de l’Algérie au sein des trois wilayas à savoir Adrar, Ghardaïa et El Bayadh. Les futures installations de traitement et de compression du gaz seront implantées dans la wilaya d’Adrar suite à la concentration  des gisements qui s’y trouvent. La production annuelle du projet serait d’environ quatre (4) milliards de m3 de gaz de vente pendant les huit (8) premières années. Intervenant lors de la cérémonie de signature, M. Ould Kaddour a mis en exergue  l’importance de ce projet d’autant que le groupe œuvre à développer davantage le secteur gazier. Il a également indiqué que ce type de projet "démontrait que le pays a toujours du potentiel en matière de gaz."                Ce projet s’inscrit dans le cadre de stratégie du groupe (SH 2030) qui vise à atteindre le top 5 des grandes compagnies mondiales, a t-il ajouté. Lors d’un point de presse tenu à l'issue de la cérémonie de signature, le P-dg de Sonatrach est revenu sur la stratégie SH 2030 qui vise notamment d’augmenter les capacités de production mais aussi de commercialisation du gaz. M.Ould Kaddour n’a pas manqué, à ce titre d’annoncer le lancement, dans les  quelques jours à venir du champ gazier de Touat. Interrogé sur les conséquences de la continuité politique sur la stratégie de Sonatrach, M. Ould Kaddour a indiqué que "le groupe continuera sur le même rythme de développement". "Cette continuité politique permettra une continuité économique marquée par le développement continue du secteur de l’énergie, en se focalisant essentiellement  sur la transformation des produits énergétiques.", a fait valoir M. Ould Kaddour.

A.A

Les conditions et les modalités d'achat et de vente du corail brut ont été définies par un arrêté interministériel publié au Journal officiel no 5.

Le projet de loi relative aux activités nucléaires, qui sera présenté devant l'Assemblée populaire nationale (APN) la semaine prochaine, a pour objet de définir le cadre législatif et réglementaire des activités liées à la recherche, la production et l'utilisation pacifique de l'énergie nucléaire dans le respect des obligations internationales auxquelles a souscrit l'Algérie.

La meilleure protection contre la grippe saisonnière reste la vaccination et l'application "stricte" des gestes de prévention qui permettent de se protéger et de limiter la transmission du virus de la grippe, rappelle lundi le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière dans un communiqué.

La coopération algéro-allemande à l'ombre des  mutations géopolitiques que traverse le monde, a été au centre d'une  rencontre interactive organisée lundi à l'Institut national d'études de stratégie globale (INESG, Alger) ayant regroupé des cadres et des experts  des deux pays.

Le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Tayeb Louh a appelé, lundi à Alger, à une "réforme profonde" du système fiscal en Algérie pour réaliser la justice et l'équité sociales.