Imprimer
Catégorie : Energie

Le Groupe public pétrogazier Sonatrach a annoncé  dimanche sa première exportation du gaz du gisement de Touat situé dans la  wilaya d'Adrar.

"Sonatrach et son partenaire britannique, Neptune Energy annoncent  l’entrée en exploitation de son unité de traitement de gaz de Touat le 7  Septembre. Ainsi, le Groupement Touat Gaz (GTG), en charge de la conduite  des opérations, vient d’enregistrer les premières expéditions de gaz à  partir du gisement Touat", précise Sonatrach dans un communiqué Ce projet concerne les blocs 352a et 353 dans le périmètre de Touat, situé  sur le territoire de la wilaya d’Adrar.  Il consiste en la réalisation du forage de 18 puits producteurs de gaz et  à la construction d’une usine de traitement de gaz d’une capacité de  traitement de 14,3 millions Sm3/j. Il s'agit aussi de la réalisation d’un réseau de collecte et d’expédition  ainsi que de routes et d’une piste d’atterrissage et d'une base de vie,  lit-on dans le communiqué Cette unité produira quotidiennement 12,8 millions Sm3/j de gaz de vente  et 1800 baril/j de condensat stabilisé. A noter que le gaz produit sera acheminé au gazoduc GR5/TRC par un  pipeline sur une longueur de 48 km. Le champ de Touat est développé par Sonatrach (35%) et son partenaire  britannique Neptune Energy (65%). L’Algérie, qui intensifie ses investissements dans le secteur pétrolier,  œuvre également à développer davantage le secteur gazier.  Parmi ces investissements gaziers figurent le champ de Timimoun, entré en  production en mars 2018 pour une capacité de 1,8 milliard de m3 de gaz/an à  partir de 37 puits, dans le cadre d'un partenariat Sonatrach-Total-Cepsa,  et le champ gazier de Reggane Nord, opérationnel depuis 2017 et développé  par Sonatrach et les partenaires européens Repsol, DEA Deutsche Erdoel et  Edison, pour atteindre à terme une production annuelle de 4,5 milliards de  m3.

S.A