Le programme du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale repose sur la modernisation et la numérisation du secteur et de l'ensemble des établissements sous tutelle, l'objectif étant d'éliminer la bureaucratie, améliorer le service public et répondre aux préoccupations des citoyens dans "les meilleurs délais", a affirmé à Alger le ministre du secteur, El Hachemi Djaaboub.

Supervisant en compagnie de plusieurs ministres la cérémonie de sortie de la 5ème promotion 2019-2020 de l'Ecole supérieure de la sécurité sociale (ESSS), M. Djaaboub a déclaré que "le programme du ministère repose sur la modernisation et la numérisation du secteur et des établissements sous tutelle, l'objectif étant d'éliminer la bureaucratie, améliorer le service public et répondre aux préoccupations des citoyens dans les meilleurs délais". M. Djaaboub a indiqué que la réalisation de ces objectifs, "repose essentiellement sur l'élément humain compétent qui croit en l'institution dont il relève et le caractère sacré au service de l'autre". Après avoir souligné que le ministère compte faire de l'ESSS "un édifice national et continental pour la formation et la formation continue en faveur du secteur de l'emploi", M. Djaaboub a ajouté que cela exige "le développement et l'adaptation des programmes et méthodes en phase avec les défis et les attentes du secteur dont nous œuvrons à opérer une réforme réelle et radicale par la révision de ses performances et sa gestion". De son côté, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a affirmé que son département ministériel s'emploiera en coordination avec le ministère du Travail à accompagner constamment l'ESSS en matière d'encadrement pédagogique spécialisé et des offres de formation assurées par l'Ecole ainsi que la formation continue pour l'encadrement administratif. Cet accompagnement, souligne le ministre, implique "l'ouverture de filières et spécialités dans les nouveaux métiers qui s'inscrivent dans le cadre des axes prioritaires dans la formation", soulignant que la coordination avec le ministère du Travail vise à "renforcer la formation dans le domaine de la protection et de la sécurité sociale et apporter une expertise en matière de réalisation de mémoires pratiques. La 5e promotion est composée de 86 étudiants diplômés de l'Ecole supérieure de sécurité sociale (ESSS) ayant obtenu des Masters professionnels dans les spécialités de la protection sociale, dont le Master en Droit de la protection sociale, en Gestion stratégique et opérationnelle des organismes de la protection sociale et en gestion des systèmes informatiques de la protection sociale. Lors de cette cérémonie, cette promotion a été baptisée du nom du moudjahid Bachir Boumaza qui a occupé plusieurs postes de responsabilité, dont ancien ministre du Travail et des affaires sociales au lendemain de l'indépendance et président du Conseil de la nation. A cette occasion, M. Djaaboub a décerné à la famille du regretté Boumaza un certificat de reconnaissance qui a été remis au Secrétaire général du Conseil de la Nation, Mohamed Drissi Dada. En marge de cette cérémonie qui a été marquée par une remise des diplômes, M. Djaaboub a reçu des étudiants sortants de cette promotion pour écouter leurs préoccupations. A noter que l'école est spécialisée dans la formation des ressources humaines dans les spécialités de la protection sociale. Elle est placée sous la tutelle des ministères du Travail, de l'emploi et de la sécurité sociale et de l'Enseignement supérieur et de la recherche scientifique.

T.A.