Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Noureddine Bedoui, a affirmé lundi depuis la wilaya d’El-Oued que l’Etat œuvrait à l’accompagnement des investisseurs. 

 

"L’Etat œuvre à l’accompagnement des investisseurs, à travers la mise en place de mécanismes et facilitations susceptibles d’encourager l’investissement dans les différents domaines", a indiqué le ministre lors de l’inauguration du centre de fret de l’aéroport de Guemmar, à l’entame d’une visite de travail de deux jours dans la wilaya d’El-oued.    M Bedoui a appelé, à ce titre, les opérateurs économiques à multiplier leurs efforts et à contribuer à la dynamisation de cette structure aéroportuaire de sorte à en bénéficier à l’échelle nationale pour le fret des produits agricoles.  Il a, en outre, valorisé les potentialités agricoles de la wilaya d’El-Oued qui, a-t-il dit, a la possibilité de satisfaire une bonne partie des besoins nationaux en produits agricoles.  Le centre de fret de Guemmar, qui couvre une surface de 598 m2 pour une capacité de 3.000 tonnes/ an, dispose de chambres froides d’une capacité de 150 tonnes/an, selon sa fiche technique.  Un exposé a été présenté à la délégation ministérielle sur l’opération d’extension de ce centre, à travers la réhabilitation de magasins et bureaux de l’aéroport, lancée en décembre 2016 pour un coût de 50 millions DA.  Cette opération d’extension devra permettre d’accroitre les capacités de frêt à 650 m2 susceptibles d’accroitre la capacité de stockage à 8.000 tonnes/an, a-t-on expliqué.     Dans la zone d’activités de la commune d’Oued El-Allenda (15 km Ouest d’El-Oued), une présentation a été faite au ministre sur l’étude d’aménagement de cette zone de 150 hectares, un projet pour lequel l’Etat a consenti un investissement de 500 millions DA dans le cadre du Fonds de développement des régions du Sud.    Un exposé a été présenté au ministre sur la situation du foncier industriel de la wilaya, dont 200 hectares dans la zone d’El-Foulia (daira de Reguiba), 14 anciennes zones d'activités (188 ha) et 12 autres zones d’activités (1.442 ha) nouvellement aménagées.   Quelque 1.130 dossiers d’investissement industriel ont été déposés à travers la wilaya, dont 319 dossiers avalisés, a-t-on fait savoir en signalant que 6,8 milliards DA ont été consentis par les pouvoirs publics pour l’aménagement de ces zones d’activités appelées à générer 2.179 emplois.     Sur site, M Bedoui a présidé une cérémonie de remise symbolique de trois titres de concession industrielle à des investisseurs sur un total de 46 titres.  Après avoir écouté un exposé sur la zone d’activités d’Oued El-Allenda et la création de mini-zones d’activités dans les communes d’El-Oued et Djamaâ, le ministre a visité une minoterie privée.  Cette entité économique, d’une capacité de production de 1.200 quintaux de semoule par jour et de stockage de 7.200 QX de blé, occupe une surface de 1.000 m2. Ce projet, attribué dans le cadre de la concession pour un montage financier de 340 millions DA, a généré 34 emplois, a-t-on expliqué.  Auparavant, le ministre avait inauguré le nouveau siège de la commune d’Ourmas (14 km Nord d’El-Oued) où il a indiqué que le but attendu de la réalisation de ce type de structures était "d’améliorer le service public", avant d’ajouter que "la satisfaction du citoyen est l’unique indicateur permettant de mesurer le degré de prise en charge positive de ses attentes".     M Bedoui a saisi l’opportunité pour appeler à associer le citoyen et l’impliquer "efficacement" dans le sens d’accompagner les efforts de l’Etat visant la modernisation de l’administration algérienne.  Il a ensuite inauguré, dans la même commune, un poste transformateur électrique de 30/60 kilovolts, un projet d’un cout de 1,2 milliard DA et générant une trentaine d’emplois, appelé à assurer la couverture énergétique de la population de la commune et des zones avoisinantes, selon les explications fournies.  Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales poursuit sa tournée de travail par l’inspection et l’inauguration d’une série de structures socioéconomiques dans plusieurs autres communes de la wilaya.

A. M.