p4Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal a entamé,  hier une visite de travail dans la wilaya de Djelfa, dans le cadre de la  mise en œuvre et du suivi du programme du président de la République,  Abdelaziz Bouteflika. 

Accompagné d’une importante délégation ministérielle, le Premier ministre  s’est rendu dans la ville d’Ain Ouessara, à une centaine de km, au nord du  chef- lieu de wilaya, où il a procédé, à l’inauguration d’un abattoir moderne, au niveau d’une exploitation agricole, relevant du groupe Khither  Abdelkader.   En inspectant les différentes chaines de production et de traitement de  cet abattoir, le Premier ministre a particulièrement insisté "sur  l’impératif pour cette structure de couvrir les besoins du marché national,  et pourquoi pas envisager, à l’avenir, l’idée d’exportation de sa production», a-t-il déclaré.   Il a, également, souligné l’importance du respect des normes de qualité et  de conservation, appelant les responsables en charge, en vue de le gérer  selon des critères modernes, en coordination avec l’université, qui pourra  le fournir en compétences qualifiées.   M.Sellal, qui s’est engagé à assurer un accompagnement à cet  investissement privé, s’est, en outre, enquis de la disponibilité de ce  produit( viandes blanches) sur le marché algérien, notamment durant le mois  sacré du Ramadhan, ou la demande est accrue en la matière.   Le projet, inscrit au titre des investissements privés dans la wilaya, est  doté d’une capacité d’abattage de 2000 dindes et 6000 poulets, à l’heure,  dans un total respect des normes d’hygiène en vigueur.   Outre sa contribution certaine dans l’approvisionnement du marché national  en viandes blanches de haute qualité, ce projet d’abattoir, dont les  travaux de génie civil sont achevés à 99 %, va générer près de 500 emplois.   La mise en service de ce projet, concrétisé en un temps record, devrait,  aussi, participer à l’organisation de la chaine de distribution de ce  produit.   Abdelmalek Sellal s’est  rendu, également dans le cadre de sa visite sur le chantier de réalisation d’une centrale électrique à Ain  Ouessara, à 100 km au nord du chef lieu de la wilaya.   Selon sa fiche technique, cette centrale, confiée à la Société algérienne  de production d’électricité, est dotée d’une capacité de production de  1.262 MGWT.   Une fois opérationnelle, cette station électrique, dont le taux  d’avancement est actuellement estimé à 63,5%, devrait générer prés de 300  emplois permanents, en plus de 2.500 autres emplois directs et indirects.   Le projet devrait, en outre, contribuer dans une large mesure à  l’amélioration des prestations fournies aux citoyens de la région, selon  les objectifs, qui lui ont été fixés.   Inspectant les travaux de ce projet, le Premier ministre a réitéré  l’orientation de l’Etat vers les énergies renouvelables, au vu de leur  intérêt suprême.   Après avoir suivi un exposé sur cette centrale électrique à cycle combiné  (gaz et mazout), M. Sellal a instruit de la nécessité de ne pas toujours  compter sur le mazout.   Le projet devrait entrer dans sa première phase de production en 2018,  grâce à deux chaines de production d’une capacité de 800 mgwt.

A. M.