"Le dauphin", premier bateau restaurant, d'une  capacité d'accueil de 300 sièges est entré en service lundi au niveau du  port d'El Djamila (ex. La Madrague) à Ain El Benian (Alger). 

 

S'exprimant en marge de la cérémonie d'inauguration du restaurant en  présence du wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, le ministre des Travaux publics  et des Transports, Abdelghani Zaalane a indiqué que 11 investisseurs privés  se sont vu accorder des autorisations pour l'exploitation de restaurants  fixes et mobiles, dont 6 ont été distribués aujourd'hui .   Il a ajouté que le secteur de la plaisance maritime a pâti de l'absence de   textes juridiques encadrant cette activité, précisant que le décret exécutif du 25 juin 2016 a clairement défini les conditions et modalités d'exercice des activités de transport maritime urbain et de plaisance maritime, avant de relever que cette activité "n'est pas facile au vu de l'importance du respect des normes de sécurité maritimes". Depuis l'entrée en vigueur en 2016 du décret exécutif, plusieurs demandes ont été déposées auprès des commissions des trois régions côtières du pays  (Est, Centre et Ouest). Outre les bateaux-restaurants, ce décret définit quatre autres activités  ouvertes à l'investissement. Il s'agit du transport maritime urbain, le  pescatourisme (pêche de plaisance et de tourisme), la balade en mer ainsi  que la plaisance sur des engins nautiques à moteur.  Le ministre a appelé, par ailleurs, les investisseurs privés détenteurs  des licences d'exploitation de cette activité à donner "le bon exemple en  matière de respect des normes de sécurité maritimes, d'hygiène et de  prestations". Mettant en avant l'importance de la qualité des services fournis aux  citoyens, M. Zaalane a affirmé que des commissions spécialisées effectueront des opérations de contrôle périodique au niveau de ces  bateaux-restaurants pour s'assurer de leur conformité aux normes prévues  par la loi.   Le ministre a indiqué que son secteur a programmé la réalisation de 14  ports de plaisance répartis sur l'ensemble des villes côtières, précisant  qu'un laboratoire d'études maritime a achevé les études nécessaires à la  réalisation de ces structures. S'agissant des opérations d'extension des ports commerciaux, le ministre a  relevé que les travaux connaissent un taux d'avancement appréciable, notamment au niveau du port d'Oran avec un taux de 75%, de même pour les  des ports de Jijel, Annaba et Bejaia.

Réception fin 2018 du projet d'extension de l'aéroport international d'Alger 

Le ministre des Travaux publics et des Transport, Abdelghani Zaalane a  indiqué que les travaux d'extension de l'aéroport international d'Alger  connaissent à leur tour un taux appréciable, affirmant que la réception de  ce projet est prévue pour la fin 2018. Il a ajouté qu'avant l'exploitation commerciale de la nouvelle aérogare,  des essais techniques de son fonctionnement étaient programmés.  Le ministre a affirmé à ce propos que l'aéroport international d'Alger  sera relié au réseau de transport pour faciliter l'accès à cette structure. 

APS