Imprimer
Catégorie : Energie

La production du poisson a connu une "nette amélioration" dans la wilaya de Boumerdes, depuis le début de l’année en cours, durant laquelle une prise de plus de 2.500 tonnes a été enregistrée, induisant une baise des prix au niveau des marchés locaux, a-t-on appris, hier, du directeur de la Pêche et des ressources halieutiques. 

La plus grande partie de cette prise a été réalisée durant ces trois derniers mois (mai, juin, et juillet), induisant une hausse de 5% de la production halieutique, comparativement à la même période de l’année dernière, a indiqué à l’APS Kadri Cherif. La part léonine de cette production (soit 90%) est représentée par la sardine et l’anchois, poissons très répandus au niveau des côtes de Zemmouri El Bahri et Dellys, au moment où le reste englobe plusieurs variétés diverses de fruits de mer notamment, a-t-il souligné. Cette abondance de la production a eu des répercussions positives sur le prix d’écoulement du poisson bleu (sardine et anchois), au niveau du marché local, où il a connu un net fléchissement après avoir enregistré, des mois durant, des pics de 300 et 500 DA/kg, se félicite-t-on à la direction de la pêche. Actuellement, la sardine se vend dans une fourchette entre 70 et 100 DA/kg, au détail, a-t-on constaté. Selon M.Kadri, cette hausse de la production a pour origine l’amélioration des conditions de travail des pécheurs, l’organisation survenue dans la profession et les conditions climatiques favorables ayant régné ces derniers mois, comparativement aux quatre (4) premiers mois de cette année.  "Des facteurs qui ont encouragé les marins pêcheurs à intensifier leurs sorties en mer, parallèlement à la bonne exploitation de la période de repos biologique, interdisant l’usage de chaluts pélagiques", a-t-il ajouté.        Ce responsable prévoit un "maintien de ce rythme positif imprimé à la production de poisson bleu, au niveau des ports de Zemmouri El Bahri, Dellys et de Cap Djinet, jusqu’à la fin de la saison, fixée à fin octobre prochain". A ce jour, il n’a été enregistré aucune infraction à la législation qui interdit l'usage des chaluts pélagiques, semi-pélagiques et ceux de fond pour pêcher à l'intérieur des zones de reproduction des poissons, durant la période de "repos biologique", allant du 1er mai au 31 août, a, encore, assuré la même source. Le littoral de Boumerdes compte trois (3) ports principaux de pêche d'une capacité globale de 409 embarcations, dont près de 200 unités au port de Zemmouri et une centaine au niveau de chacun des ports de Dellys et Cap Djinet. Le secteur compte, en outre, plus de 4000 marins pêcheurs et artisans. APS