Imprimer
Catégorie : Energie

Prés de 50 conventions de partenariat et de  formation ont été signées par le secteur de la formation professionnelle et de l’apprentissage de Boumerdes, pour la formation et mise à niveau de pas  moins de 3000 sujets, parmi lesquels 900 agriculteurs, a-t-on appris, de son responsable Sadek Saàdna.

Ces conventions signées, en 2017 et s’étalant jusqu’à 2018, avec un nombre  de structures et organismes administratifs, économiques et de services,  engagent la direction de la formation professionnelle de la wilaya de  Boumerdes à mettre à la disposition de ses partenaires signataires, des  espaces et des formateurs pour la formation de leurs nouveaux éléments, tout en assurant des stages de mise à niveau à leurs anciens employés, afin  d’adapter leurs connaissances aux exigences du marché du travail, a déclaré  à l’APS M .Saàdna. Par ailleurs, le responsable a fait part de préparatifs en cours dans le  secteur en vue de relever le taux des offres de formation par apprentissage de 64% actuellement à pas moins de 70% à la rentrée de février prochain,  soit près de 12.000apprentis sur un effectif global de 18.500 stagiaires  attendus à la rentrée prochaine. A titre indicatif, il a fait part d’une hausse attendue dans le nombre de stagiaires inscrits dans les filières de formation agricole notamment, dont  le taux passera de 5% de l’effectif global des stagiaires en formation  précédemment, à une fourchette entre 11 et 12 %. En parallèle à cette hausse, la formation en agriculture verra lÆintroduction, au titre de la rentrée de février, de pas moins de 15  nouvelles spécialités en mode de formation par apprentissage, relatives à  l’agroalimentaire, l’entretien de matériel agricole, la transformation et  la conservation, qui s’ajouteront à huit (8) autres spécialités en mode  résidentiel. L'offre sera rehaussée par l’introduction de nombreuses nouvelles spécialités liées à la pêche et à l’aquaculture, la mécanique et réparation navale, ramendage des filets de pêche, souffleur sur verre, et conductrices d’engins miniers, entre autres. La nouvelle carte professionnelle de la wilaya de Boumerdes a fait  ressortir nombre de spécialités jugées prioritaires, a souligné M. Saàdna,  citant à ce titre l’artisanat, l’hôtellerie et le tourisme, et à un degré  moindre le bâtiment, les travaux publics, et l’industrie. A noter que le secteur de la formation, à Boumerdes, a vu l’introduction  d’une trentaine de nouvelles spécialités, au titre de la rentrée  professionnelle 2017/2018, lesquelles s’ajoutent à une cinquantaine de  spécialités reparties sur 17 filières de formation enseignées au niveau de  28 établissements de formation, dont 19 CFPA, deux instituts de formation  professionnelle spécialisés et neuf (9) annexes professionnelles.

APS