Tout favorise pour que l'Algérie et l'Espagne aient une relation "forte" et "mutuellement bénéfique", a affirmé hier à Madrid, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal.

 "Aujourd'hui, on peut affirmer que tout favorise nos deux pays à avoir une relation forte, mutuellement bénéfique en ce qu'elle est confortée par l'appartenance méditerranéenne, la proximité géographique, la communauté de destin, les repères historiques partagés mais plus fondamentalement par les promesses d'avenir", a déclaré M. Sellal dans son allocution à l'ouverture de la 6e réunion de Haut niveau algéro-espagnole. Le Premier ministre, a rappelé, dans ce cadre, la visite à Madrid, en octobre 2002, du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a été couronnée par la signature du Traité d'Amitié, de Bon Voisinage et de Coopération qui constitue "l'ancrage de vision et d'impulsion de nos relations bilatérales". Au plan du dialogue politique, M. Sellal a assuré que les multiples visites ministérielles concrétisées au cours des deux années écoulées, attestaient de "manière forte, de l'excellence de nos relations et de l'engagement résolu des deux pays à les consolider davantage". Le Premier ministre a ajouté que la présente réunion permettra, "grâce aux projets de programmes qui nous sont soumis, "d'amplifier davantage notre partenariat stratégique en lui conférant un agenda substantiel ciblé autour d'objectifs prioritaires de développement". "C'est ainsi que nous aurons à acter conjointement neuf accords, notamment, la mise en œuvre des programmes exécutifs de coopération dans les domaines de l'éducation, de l'agriculture, de la pêche, des archives et des sports", a-t-il soutenu. Il ajouté que des mémorandums d'entente seront également paraphés pour "impulser la coopération dans les domaines de la jeunesse, de la santé, des infrastructures, des transports et du développement des technologies industrielles". Accompagné d'une importante délégation ministérielle, M. Sellal est arrivé mardi dans la capitale espagnole, pour une visite de travail à l'invitation du président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy. H. B.