La Direction générale de la Protection civile  (DGPC) a appelé mardi les citoyens à un "maximum de prudence" durant le  mois de Ramadan notamment en matière de respect du code de la route et des  règles de consommation, de précise un communiqué de cette institution.

Le communiqué souligne que les intoxications alimentaires  enregistrées durant ce mois sacré et la période de l’été sont généralement  provoquées par "le non-respect des conditions de conservation (notamment la  chaîne de froid), l'exposition et la vente des denrées alimentaires sur la  voie publique ainsi que sur le respect des conditions d'hygiène". Evoquant les accidents de la circulation, la DGPC indique que  l’empressement accusé par les divers conducteurs dont les chauffeurs de  bus, taxis et camions qui assurent les dessertes de longues distances,  essentiellement peu de temps avant l’heure de la rupture du jeûne, en plus  la fatigue cumulée durant toute la journée constituent "les principales  causes" des accidents. A ce propos, la DGPC recommande aux conducteurs et conductrices de  respecter le code de la route, d'éviter les excès de vitesse, de respecter  la distance de sécurité, et de faire attention à la somnolence. "En cas d'incident ou accident, appelez les secours de la protection  civile au numéro 14 en précisant la nature du risque et l'adresse exacte",  précise le communiqué.

APS