Le ministre de la Santé, de la Population et de  la Réforme hospitalière, Mokhtar Hasbellaoui, a présidé, mardi au siège de  son département à Alger, une rencontre avec les Directeurs de la Santé et  de la Population (DSP) des wilayas hospitalo-universitaires, consacrée à la  réorganisation des soins, notamment la prise en charge des urgences  médicales et chirurgicales.

Les DSP concernés sont ceux d'Alger, Blida, Constantine, Batna, Annaba,  Sétif, Oran, Tlemcen, Tizi-Ouzou, et Sidi Bel Abbés, précise le ministère  de la Santé, dans un communiqué, notant que cette réorganisation est  inspirée du "travail déjà entamé" à Alger et exposé durant cette réunion  par le DSP de la capitale. Dans son intervention liminaire, le Pr. Hasbellaoui a insisté sur le fait  qu'"il ne s'agit pas véritablement d'une réorganisation mais d'un juste et  nécessaire retour à la normale en matière d'organisation et de  fonctionnement des services hospitaliers à vocation universitaire, dont la  gestion devra être un modèle", est-il indiqué. "Grâce aux différents programmes de développement initiés par le  Président de la République, nous ne manquons pas de moyens, mais simplement  d'organisation et d'efficacité", souligne le communiqué. M. Hasbellaoui a, en outre, mis en exergue "les articulations à prévoir  pour que cette réorganisation s'inscrive dans la logique globale de mise en  place des réseaux de soins sur une base hiérarchisée", est-il ajouté. De  même qu'il a fait remarquer que "l'amélioration de la qualité de la prise  en charge du patient oeuvrera considérablement à redorer l'image des acteurs  de la santé, image ternie par une conjugaison de comportements et de  dysfonctionnements". "Il est à souligner que cette rencontre vise à mettre en place les  meilleures pratiques possibles en matière d'organisation pérenne des soins  dans les wilayas à vocation hospitalo-universitaire, avant la duplication  et l'adaptation de cette organisation au niveau des autres wilayas du  pays", conclut le ministère de la Santé. N.A