Marriott International annonce l’ouverture du Four Points By Sheraton Sétif en Algérie en partenariat avec Prombati SPA, détenu par Monsieur Rachid Khanfri.

 Avec ses 191 chambres, l’hôtel, desservi par la nouvelle ligne de tramway, récemment mise en circulation, est parfaitement situé en plein centre de la ville à 20 minutes de l’aéroport international de Sétif. Les tours modernes de l’enseigne hôtelière, à courte distance des vestiges du royaume Berbère et l’empire romain et surplombant la cité de Sétif, sont placées dans le quartier le plus fréquenté de la capitale des hauts plateaux. «Le Four Points by Sheraton Setif est notre neuvième enseigne hôtelière de la marque Marriott International en Algérie. Il se considère comme un excellent ajout à notre grandissante chaîne en Afrique du Nord. Situé dans un quartier huppé en plein centre de Sétif, l’hôtel propose une expérience d’accueil agréable de grand renom et nous sommes certains de pouvoir satisfaire les besoins des voyageurs en temps modernes » a déclaré Alex Kyriakidis, président et directeur général, Moyen-Orient et Afrique, Mariott International.  Au total, l’hôtel Four Points By Sheraton Sétif dispose de 191 chambres spacieuses et modernes dont 13 suites avec une vue panoramique de la ville et des pièces interconnectées pour les clients en groupe ou en famille afin de garantir le confort exigé durant leurs séjours prolongés. Pour assurer toutes les facilités nécessaires à ses invités, l’hôtel propose dans chaque chambre des bouteilles d’eau, du café, une connexion haut-débit Wi-Fi gratuite dans tout l’hôtel, un petit déjeuner riche et équilibré et un service de chambre. Chaque chambre dispose d’un lit confortable aux standards Four Points by Sheraton, avec un matelas moelleux, une couette et oreillers Duvet d’Oie pour une agréable nuit de sommeil. Les autres installations de l'hôtel comprennent un centre de remise en forme ouvert 24h / 24 et une piscine extérieure. Four Points by Sheraton Setif répond également aux besoins des voyageurs d'affaires en mettant à leur disposition quatre salles de réunion équipées des dernières technologies, une équipe d’assistance technique 24h/24h chargée de fournir un service professionnel complet. L'hôtel dispose de deux restaurants : le Brezza, un restaurant italien animé servant de délicieux tapas, avec une vue imprenable sur la ville depuis le 17ème étage et le Zitoune, un restaurant Maghrebin ouvert toute la journée. Pour les amateurs de café, l’équipe Four Points By Sheraton leur donne l’occasion de siroter des préparations fraiches dans le lounge du 3ème étage. Directement relié à un ultramoderne shopping mall, les clients ont accès à plusieurs marques internationales de mode,  un espace pour enfants, un cinéma 7D et une patinoire. Le centre commercial dispose d’un centre de congrès, réservation via l’hôtel, avec possibilité de réunir plus de 400 personnes. «Nous sommes très heureux d’ouvrir le Four Points by Sheraton Setif dans le  quartier historique et prisé de la ville. L'hôtel propose une expérience de voyage mémorable grâce aux chambres confortables, son emplacement idéal et son large éventail de prestations. Nous sommes impatients de servir nos clients avec la qualité et l’authenticité de service qui font la réputation de la marque Four Points » a commenté le Directeur Général de Four Points by Sheraton Sétif Mr. Henricus Broekhoven. 

Cours mondiaux             

Le blé en léger recul lundi sur Euronext

Les prix du blé étaient en léger recul, lundi à la mi-journée, effectuant une correction après une semaine lors de laquelle ils n'ont fait que grimper tout comme à Chicago, qui était aussi en baisse lundi.

Lundi à la mi-journée sur Euronext, la tonne de blé demeurait un peu plus ferme sur l'échéance rapprochée, compte tenu de l'activité intense dans les ports français, conséquence des derniers appels d'offres: la tonne de blé ne perdait que 25 centimes d'euro sur l'échéance de mai à 189 euros, et reculait plus nettement sur celle de septembre à 176,25 euros, pour un peu moins de 8.000 lots échangés. La tonne de maïs, elle, était sans direction nette, progressant de 50 centimes sur l'échéance de juin à 171 euros et reculant à l'inverse de 50 centimes sur le contrat d'août à 173,50 euros, pour moins de 100 lots échangés. "Le marché intègre le fait que le marché américain est en baisse", commentait un analyste. Par ailleurs, l'euro était en légère hausse par rapport au dollar, pesant sur la compétitivité des marchandises et donc sur les cours. Les chiffres publiés la semaine dernière par FranceAgriMer ont "pas mal rassuré sur les perspectives de stocks", rappelait cet analyste rn soulignant que la France est "à peine au-dessus du stock outil", le stock nécessaire à l'auto-suffisance française entre l'ancienne et la nouvelle récolte. Les opérateurs ont globalement été rassurés par les résultats des derniers appels d'offres à l'exportation, mais ils ont "quand même eu peur sur le mois de février", alors que le commerce de grains patinait, rappelait-il encore. Il estimait qu'il faudrait que cette tendance se confirme durablement afin de conforter réellement le marché. APS