Prendre une photo de son assiette et la partager immédiatement sur Facebook, Instagram, Twitter ou autre, une pratique agaçante et malheureusement tellement courante dans les restaurants. Saviez-vous que l’Allemagne l’a interdite, qu’elle est désormais passible d’amende ?

La décision de la Cour Fédérale – qui date tout de même de 2013 mais qui vient tout récemment d’être médiatisée à l’international – part du principe que la composition d’une assiette et son partage peut être considéré comme une violation du droit d’auteur : « Un plat minutieusement agencé dans un restaurant peut être considéré comme un travail protégé par le droit d’auteur« , explique un avocat. « Dans cette situation, le créateur de l’œuvre a le droit de décider où et dans quelle mesure le travail peut être reproduit. » Il vous faudrait alors avoir l’aval du propriétaire du restaurant pour publier votre photo.   À noter, le statut « d’œuvre » d’un plat dépend de son degré de conception. Un burger de fastfood ne pourrait en aucun cas entrer dans cette catégorie. Et même si depuis 2013 aucune poursuite de ce genre n’a jamais été entamée, sa médiatisation pour réveiller l’intérêt des restaurateurs. Gare !