Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a affirmé, à partir de Tipasa, l’impératif de l’exploitation de produits agricoles alternatifs pour consacrer un équilibre entre les produits du secteur.

La wilaya de Sidi Bel-Abbès a consacré, dans le cadre des mesures préventives de lutte contre la propagation du coronavirus, un total de 2.854 lits pour le confinement sanitaire en cas de nécessité pour des cas infectés ou suspects,

Les équipes de contrôle des pratiques commerciales et de la qualité et de répression des fraudes de Mostaganem ont opéré, durant une semaine, la saisie de produits alimentaires de large consommation d’une valeur de 6,5 millions DA

Une enveloppe de 50 millions de DA a été mobilisée sur le budget de wilaya de Tizi-Ouzou, pour venir en aide aux familles vulnérables, a-t-on appris, du chargé de communication de la wilaya,

Les laboratoires de parfumerie et cosmétiques "Venus" de Blida ont fait don d’un important lot de gel hydro-alcoolique, destiné à être distribué aux hôpitaux de la wilaya, tout au long de la période de lutte contre le coronavirus, en guise de contribution de leur part pour freiner sa propagation, a appris, l’APS,

Plus de 6 tonnes de produits alimentaires, stockées par deux opérateurs économiques, ont été saisies mercredi à Mostaganem, a-t-on appris de la Direction du commerce de la wilaya

Les différents types de miel et autres produits de la ruche actuellement exposés à la vente à la Foire nationale du miel et des produits de la ruche, organisée du 20 au 28 du mois en cours à Chlef,

Le nouvel institut d'enseignement professionnel de la commune de Chéréa (45 km au sud de Tébessa) sera mis en service à la prochaine rentrée professionnelle, en septembre, a indiqué mercredi le directeur local de la formation professionnelle, Lazhar Boudraa.

Le secteur de l'Education dans la wilaya d'Adrar sera renforcé dès la prochaine rentrée scolaire (2019/2020) par de nouvelles structures pédagogiques, tous paliers confondus, afin d'améliorer les conditions de scolarisation des élèves, a-t-on appris mercredi auprès de la direction locale de l'Education.

Le ministre des Ressources en eau Ali Hammam, a affirmé, mardi à Chlef, que l'approvisionnement optimal en eau potable "dépend d'une gestion optimale de l'opération de distribution basée sur un schéma directeur sectoriel clair permettant l'arrivée de l'eau à toutes les zones avec le même débit".

Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Hassan Tidjani Haddam, a insisté à Souk-Ahras sur la nécessité de "suivre le dossier du trop perçu de la Caisse nationale des retraites".

Pas moins de 40 établissements scolaires seront réceptionnés à la prochaine rentrée du secteur à Oran, a annoncé le wali. 

Le projet de liaison de Batna à l'autoroute Est-ouest "est un véritable acquis pour la capitale des Aurès", a estimé le ministre des Travaux publics et des Transports, Mustapha Kouraba, en visite de travail dans la wilaya.

Une production céréalière "sous pivot" de plus de 256.475 quintaux (QX) a été réalisée dans la wilaya de Ghardaïa, dépassant largement les prévisions établies pour l'actuelle saison agricole 2018/2019, a-t-on appris des responsables de la direction des Services agricoles (DSA).

L’étude technique portant sur le transfert de l’eau potable de la région de Hassi Lefhal (wilaya de Ghardaïa) vers Ouargla vient d’être finalisée, a-t-on appris auprès des services de la direction des Ressources en eau (DRE) d’Ouargla.

Une dotation budgétaire d’un montant de l’ordre de huit (8) milliards de Da a été allouée à la wilaya de Médéa, sur le fonds de garantie et de solidarité des collectivités locales (Fgscl), pour le financement de plusieurs opérations retenus dans le cadre du plan local de développement, a-t-on appris auprès des services de la wilaya.

 

 Le ministre des Ressources en eau, Ali Hamam a appelé, à Mascara, les cadres du secteur de la wilaya à relier toutes les sources d’eau de la wilaya en un seul réseau pour éviter toute coupure dans l’approvisionnement de l’eau potable, en cas d’incident.

Même s'il n'est pas l'apanage du mois de Ramadhan car érigé comme règle de conduite le restant de l'année, force est de constater que le gaspillage, notamment du pain, s'accentue à Ain Defla

La source d'eau naturelle du village de Boublène dans la wilaya de Tlemcen enregistre une importante affluence des jeuneurs durant le mois sacré de Ramadhan, en raison de ses nombreuses vertus thérapeutiques, notamment pour les maladies rénales. La localité relevant de la daïra de Mansourah (sortie sud-ouest de Tlemcen) est d'habitude très paisible enregistre durant le mois de jeûne une affluence record de personnes voulant s'approvisionner en eau de la source qui coule au village depuis très longtemps. Aucun habitant du village et même de la région ne peut déterminer l'âge exact de cette source, qui coule à flots et sans interruptions depuis des années. Cette source coule en deux endroits : le côté supérieur de Beni Boublene ainsi que le côté inférieur qui constitue l'extension qu'a connue le village durant les années 1980. Ainsi, El Hadj Mourad, âgé actuellement de près de 80 ans, affirme que cette source existait "avant même qu'il ne vienne au monde". Les habitants de Beni Boublène, un village qui a inspiré le célèbre écrivain Mohamed Dib qui le cite dans son roman "l'incendie", adapté durant les années 70 en feuilleton télévisé par feu Mustapha Badie, se disent très fières de cette source dont la réputation a dépassé largement la région. De nature très chaleureuse avec les visiteurs quotidiens, les habitants du village affichent bien leur fierté pour cette source, dont ils louent les qualités de son eau pure, très fraiche pendant l'été et tiède pendant l'hiver, à l'instar de beaucoup d'autres sources d'eau existantes à Tlemcen.

Source de Beni Boublène, un site difficilement accessible

 Le village de Beni Boublene qui dispose actuellement des commodités nécessaires à l'instar du gaz de ville, de l'électricité, du téléphone et autres commodités pour la vie quotidienne, manque toutefois de moyens de transport public, selon bon nombre de citoyens. Si le côté supérieur est desservi par les bus de l'entreprise de transport urbain de Tlemcen (ETUT), le côté inférieur reste dépourvu de moyen de transport. Ce manque est déploré par des citoyens n'ayant pas de véhicule et qui veulent aller à la source s'approvisionner en ce précieux liquide. La source d'eau naturelle qui coule jusqu'à présent, symbolise la vie qui a existé et qui continue de l'être dans le village de Beni Boublene, comme c'est le cas dans d'autres régions de la wilaya de Tlemcen comme Ouzidane, Bouhanak ou encore la région d'Ain Beni Add. Selon des spécialistes, le village de Beni Boublene témoigne d'une histoire longue et riche remontant même à la période préhistorique. Des grottes sont encore visibles aux visiteurs et témoignent de la présence, depuis très longtemps, de l'homme dans la région. La source d'eau de Beni Boublene compte parmi les dizaines sources naturelles de la wilaya de Tlemcen. La capitale des Zianides peut se targuer de disposer de gisements d'eau encore exploités à l'instar de Ain El Houtz, Ain Fezza, Ain Mokdad, Ain Mazuta , Ain Kabli , Ain Sidi Ahfif, Ain Aghbali et tant d'autres. Ces sites pourraient constituer un véritable circuit touristique et culturel pour le développement du tourisme écologique, estiment des spécialistes du secteur.

APS

La production du lait a connu une hausse "sensible" dans la wilaya de Constantine avec un total de 64,163 millions de litres enregistrés durant la saison agricole 2017-2018 contre une production ne dépassant pas les 34 millions de litres enregistré durant les années précédentes, a-t-on appris du directeur local des services agricoles (DSA).