Imprimer
Catégorie : Regions

Le projet de liaison de Batna à l'autoroute Est-ouest "est un véritable acquis pour la capitale des Aurès", a estimé le ministre des Travaux publics et des Transports, Mustapha Kouraba, en visite de travail dans la wilaya.

"Ce projet permettra également la liaison des wilayas limitrophes, notamment Khenchela, Biskra et leurs alentours au port de Djen Djen, dans la wilaya de Jijel", a indiqué le ministre qui inspectait les travaux de réalisation de cette jonction, ajoutant qu’une fois le projet réceptionné, la wilaya de Batna "deviendra une zone de transit pour les différents opérateurs économiques dans l’Est du pays".L’opération de réalisation du tronçon de liaison qui s’étend, dans sa première tranche, sur 22,2km a atteint un taux d’avancement de 77%, selon les explications fournies au ministre. Sur place, M. Kouraba a donné des instructions à l’effet d’accélérer la cadence des travaux en renforçant les chantiers en moyens humains et matériels pour permettre la réception de cette première tranche "dans les brefs délais".L’entreprise chargée de la réalisation de ce projet s’est engagée à le livrer "d’ici à six mois au plus tard", ce qui permettra de relier la wilaya de Batna à Chelghoum Laid (Mila) sur un linéaire de 62 km et accéder à l’autoroute Est-Ouest, a-t-on précisé. Le ministre a inspecté également le chantier du projet de mise à niveau du chemin de wilaya (CW) 161, sur une distance de 28 km entre Batna et Oued El Ma, scindé en quatre lots et qui devra être réceptionné "d’ici à fin 2019".Sur place, Mustapha Kouraba a exprimé sa satisfaction quant à la qualité des travaux et le respect des délais conclus avec l’entreprise chargée du projet. Le ministre a également inspecté le projet de jonction entre les contournements Nord et Est de la wilaya dont la réception est prévue pour la fin du mois de décembre 2019, selon les explications fournies sur place. Ce projet, a souligné le ministre, revêt "une importance particulière" du fait qu’il permettra de désengorger et fluidifier le trafic routier sur les chemins de wilaya, tout en créant des évitements vers les grandes agglomérations urbaines et, par ricochet, désenclaver certaines zones de la wilaya.

APS